Rdc : Menaces de mort contre les journalistes, répression sanglante de manifestations pacifiques et violation de textes légaux et de droits humains , Félix-Antoine Tshisekedi sur les traces de Mobutu !

ACTUALITÉ POLITIQUE

Qui aurait crû que le fils biologique d’Étienne Tshisekedi (opposant radical de feu Président Mobutu), pouvait-il installer à son tour, la dictature en République Démocratique du Congo ? Et pourtant, lors de son passage à l’opposition, Félix-Antoine Tshisekedi condamnait avec dernière énergie la répression de manifestations pacifiques par l’ancien régime.

Ce Mercredi 15 septembre 2021, le régime de M. Tshisekedi a réprimé férocement la marche de l’opposition politique organisée par Martin Fayulu et Adolphe Muzito pour dénoncer l’instrumentalisation et la politisation de la CENI en exigeant qu’il est nécessaire un consensus autour de la désignation des membres de cette institution d’appui à la démocratie, fort malheureusement Félix Tshisekedi a utilisé ses policiers pour disperser brutalement les manifestants.

De son côté, le bureau de l’Onu de Droits humains a condamné fermement les actes de violences perpétrés par les agents de la police congolaise sur des manifestants pacifiques et des journalistes.

 » Les autorités sont également invitées à garantir aux journalistes des conditions de protection, de sécurité et d’accès nécessaires à l’exercice de leurs fonctions. » a t-il déclaré, en insistant sur le respect du travail des journalistes qui est garantie par les lois Congolaises.

 » Le travail des journalistes est essentiel dans une société démocratique. Unjhro invite les autorités à ouvrir une enquête sérieuse sur les incidents de ce jour et à prendre des mesures disciplinaires et judiciaires contre les auteurs des brutalités policières. » a t-il conclu.

Malgré la pression intérieure et extérieure, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo ne désarme pas au sujet de la désignation des membres de la CENI. Il tient mordicus à imposer Dénis Kadima à la tête de cette institution.

Cependant, le sénateur américain Chris Smith a haussé le ton pour dénoncer haut et fort la dictature de Tshisekedi « J’appelle notre ambassadeur Mike Hummer à réitérer à quel point il est important que le président Tshisekedi respecte l’indépendance électorale et le rôle joué par l’Église et la société civile, et que toutes les attaques contre l’Église cessent. » a t-il déclaré.

C. Ngalula

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *