Don ( Jeeps Palissade ) de Félix Tshisekedi aux députés nationaux : À son tour, Human Rigth Watch dénonce une corruption à grande échelle au sommet de l’Etat

ACTUALITÉ Internationale

C’est une affaire qui vient de franchir les frontières nationales. Elle fait parler d’elle dans tous les sens. Il s’agit de la corruption qui gangrène le sommet de l’Etat, en République Démocratique du Congo.

Après que la CENCO et la majorité aient dénoncé les faits de corruption à l’endroit des députés par la présidence , c’est le tour de Human Rigth Watch vient à son tour de hausser le ton. Considérant la clameur publique au tour des jeeps commandées par le président de la république, pour les députés nationaux pour avoir fait basculer la majorité, Human Rigth Watch considère qu’il s’agit de la corruption pure et simple.

Cet organisme de défense des droits humains s’inquiète du fait que des millions de dollars sont dilapidés pour corrompre les élus, alors que les électeurs font face à une famine très aiguë aux Kasai, manque d’eau potable à Kinshasa, insécurité toujours grandissante à l’Est et les militaires aux fronts en manque de tout , sans oublier les infirmiers qui sont en grève et personnel soignant dans le cadre de la Covid-19 impayé depuis 7 mois.

« Nous appelons le gouvernement Congolais à une redistribution équitable des revenus et à bannir les actes de corruption qui ne sont plus à démontrer dans les institutions tant politiques que judiciaires ».

« La bonne gouvernance, ce ne sont pas des paroles de bonnes intentions, plutôt des actes concrets manifestes. Les revendications populaires au sujet notamment des jeeps, don du Président aux députés doivent être prises en compte » ajoute la responsable régionale de Human Rigth Watch.

Nous y reviendrons

CK Kilongo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *