André Alain Atundu :  » La destitution du Gouverneur Zoé Kabila du Tanganyika marque le paroxysme de la campagne d’épuration idéologique au sein des institutions

ACTUALITÉ National

« La destitution du gouverneur Zoé Kabila du Tanganyika marque le paroxysme d’une campagne d’épuration idéologique au sein des institutions depuis la mort du FCC-CACH au nom du remplacement de toute personne douteuse par groupes », a déclaré Alain Atundu.

Et d’ajouter : 

« Tous les gouverneurs réputés non-fiables risquent de subir le même sort. L’avenir ne va pas tarder à nous le dire. »

Le Président de la plateforme politique Ligue des Patriotes craint que le pays ne vire à la démocratie « unanimiste ».

« Ne s’achemine-t-on pas ainsi inexorablement vers une démocratie unanimiste où n’ont ni droit de cité,ni débat, ni la pensée contraire, ni penser autrement », a-t-il ajouté.

Par ailleurs, Alain Atundu appelle la population à rester vigilante sur les pratiques démocratiques du pays.
Contexte
Ils étaient au total 13 députés sur les 25 que compte l’Assemblée provinciale du Tanganyika à voter pour la destitution de Zoé Kabila au poste de gouverneur de cette province. Le frère de l’ancien Chef d’État Joseph Kabila était attendu pour présenter les moyens de sa défense suite aux griefs lui reprochés. Absent de Kalemie, le gouverneur Zoé Kabila Mwanza Mbala ne s’est pas présenté à la plénière du jeudi 6 mai 2021. Ce qui a conduit les députés à procéder à sa destitution.
Quelques jours plus tard, le Front Commun pour le Congo avait dénoncé la destitution de Zoé Kabila à la tête de la province du Tanganyika. Cette manière de faire, note la famille politique de Joseph Kabila Kabange, exprime la volonté de l’Union sacrée de la Nation de vouloir assujettir tous les Congolais et toutes les institutions.

Actualité.Cd

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *