Réunit en Atelier de réflexion : l’AGCO recommandé au Chef de l’Etat de reconnaître la date du 24 janvier consacrée à l’Alternance politique

ACTUALITÉ POLITIQUE

En Atelier de réflexion pendant trois jours, le bureau politique du parti politique Avenir du Grand Congo sous la direction de Luseyi Mbwesso Jean Calvin s’est réuni ce lundi 15 mars 2021, au Fleuve Congo Hôtel en vue d’analyser les questions politiques du pays.

Au cours de cet Atelier, un mémorandum a été rédigé à l’attention du Chef de l’Etat Félix Antoine Tshilombo Tshisekedi.
Lequel mémorandum, l’AGCO de Luseyi Mbwesso Jean Calvin a pris la résolution de recommander au Chef de l’Etat, Président de la République à prendre l’ordonnance présidentielle de reconnaissance de la date historique et pacifique du 24 janvier. Date consacrée à l’Alternance politique et civilisée.

La démarche de l’AGCO est fondée et noble en ce que, les successions au sommet de l’Etat en République Démocratique du Congo ont toujours été l’objet de coup d’Etat, de meurtre et assassinat.

D’où, la nécessité pour la première fois, indique le Président National de l’AGCO et grâce à Joseph Kabila Kabange, la succession au sommet de l’Etat n’a pas connu un bain de sang.
L’AGCO rappelle que les predecesseurs de Joseph Kabila Kabange n’ont jamais fait la remise et reprise entre eux. Notamment Joseph Kasavubu et Joseph Désire Mobutu ; Joseph Désiré Mobutu et Laurent Désiré Kabila ; Laurent Désiré Kabila et Joseph Kabila Kabange.
La seule succession régulière est celle de Joseph Kabila Kabange et Félix Antoine Tshilombo Tshisekedi dont la remise et reprise a lieu en cette date du 24 janvier 2019.

L’occasion pour ce parti ultra Kabiliste de faire de l’alternance politique son cheval de bataille politique et rappeler aux autorités compétentes que les élections en République Démocratique du Congo sont la voie par excellence de renouvellement de sa classe politique et garantir la stabilité des institutions, indique Jean Calvin Luseyi Mbwesso.

Dans la foulée, AGCO propose la création d’un structure d’appui à l’Alternance politique. Laquelle structure aura l’objectif de rappeler aux Chefs de l’Etat entrant et sortant l’importance de faire la remise et reprise démocratique dans le respect de la Constitution et non de prendre le pouvoir par force comme dans une jungle.

Pius Romain Rolland

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *