Retour du comité Mfisia à Éduc TV : une tentative désespérée et ratée [Les Raisons]

Education

Par voie des réseaux sociaux, l’opinion apprends l’annulation par le Conseil d’État de l’arrêté signé le 19 décembre 2019 par le Ministre d’État, Ministre de l’EPST Willy Bakonga portant nomination du comité Kabututu à la tête d’Educ TV, chaîne thématique appartenant au Ministère de l’enseignement.

Il s’agit là d’une pâle tentative d’un retour forcé des anciens membres du comité de gestion Mfisia qui n’aura été que mal ficelé.

En effet, l’arrêté mentionné a déjà été abrogé et n’existe plus.

Comment?

Eh bien Éduc TV n’est plus dirigé ou dirigeable par un comité de gestion puisqu’ayant été doté d’un cadre organique légal qui a déjà remplacé le comité par un seul Directeur Chef de service, Éduc TV étant devenu un service public au sein de l’administration du Ministère de l’EPST.

L’annulation d’un arrêté abrogé depuis n’a aucune valeur juridique et le forcing opéré en début de semaine avec un huissier de justice venu prétendument réinstaller le comité Mfisia s’est soldé par un camouflet.

Depuis, les membres du comité Mfisia s’évertuent à tromper l’opinion sur leur retour certifié à la tête d’Educ TV alors que rien n’est plus faux. Les agents et cadres de cette chaîne thématique confirmés non par l’arrêté du 19 décembre 2019 mais l’arrêté de 2020 portant régularisation des fonctions administratives au sein d’Educ TV travaillent paisiblement.

Depuis leurs remerciements il y a près de deux ans, le duo Diego Mfisia et Jules Shungu ne jure que par leur retour à Éduc TV à croire que c’était un bien privé. Pour parvenir à cette fin, mois après mois les précités ont brillé par divers manigances pour monter certains agents d’Educ TV contre l’actuel équipe dirigeante et ce, contrairement , aux règles de moral exigé à tout agent de carrière de l’Etat.

Mrs Jules Shungu et Diego Mfisia ont purement et simplement poussé le Conseil d’Etat en erreur en le poussant à abroger un arrêté déjà retiré. Ce, dans leur ténacité à considérer qu’Educ TV, bien de l’État, est leur propriété.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *