Des enseignants et autorités scolaires de Goma formés sur les violences sexuelles et basées sur les genres

Education

Le Fonds pour les Femmes Congolais (FFC) en province du Nord-Kivu, organise du 05 au 07 novembre prochain, un atelier de formation et de renforcement des capacités, à l’intention des enseignants et autorités scolaires de la ville de Goma, en province du Nord-Kivu sur la prévention et la lutte contre les violences sexuelles et basées sur les genres.
Selon le point focal de FFC-Nord-Kivu, Mme Anny PENGELE, a révélé à la presse locale que, cet atelier de trois jours, vise à outiller le corps enseignants de quelques écoles de la ville de Goma, notamment l’institut Mont Goma et l’institut Saint Simon, sur les différentes violences sexuelles dont sont victimes les jeunes filles mineures en milieux scolaires. Elle a révélé que dans les prochains jours, le FFC, va descendre dans ces établissement pour à leur tour formés les élèves et les sensibiliser dans le but non seulement de connaitre leurs droits mais aussi à dénoncer toutes les violences sexuelles basées sur les genres.
Mme Nelly Lumbu Lumbu, formatrice et juriste de formation, elle a indiquée que le milieu scolaire est devenu un endroit où les violences sexuelles sont devenues une monnaie courante. C’est ainsi qu’il était impérieux, d’apprendre aux enseignants certaines notions des droits pour leur permettre de faire face aux cas des violences, a-t-elle poursuivi.
« Il y a lieu, de responsabiliser les enseignants et les responsables, car ils ont l’obligation de protéger les enfants quelque soit leur masse, lorsqu’ils sont en milieu scolaire par rapport à la prévention et à la protection des cas des violences qui sont faites aux enfants », a dit Mme Nelly Lumbu Lumbu.
Selon elle, plusieurs matières seront développées pendant les trois jours de formation, notamment, les instruments juridiques de protection de droit de la femme, les violences sexuelles et le code de la famille révisé.
Signalons que cet atelier de formation est organisé dans dix provinces de la République Démocratique du Congo, dans le cadre de ce projet, pour amener les enfants à pouvoir prévenir et dénoncer tous cas des violences sexuelles lorsqu’ils sont victimes.
ANA Ndoole

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *