Crise à l’Eglise du Réveil du Congo : Le pasteur Jean-Martin Yoka dénonce la main noire de Félix Tshisekedi par le biais de Jacques Kangudia et Peter Kazadi !

ACTUALITÉ SOCIÉTÉ

C’est dans un communiqué officiel rendu public parle pasteur Jean-Martin Yoka, mardi 29 septembre 2020 dernier au siège du Ministère Combat spirituel qu’il a été interdit scrupuleusement à DODO KAMBA, d’utiliser abusivement le logo de l’Église de réveil du Congo et ses initiales suite à la Cacophonie que ce dernier a occasionné au sein de la plateforme des églises de réveil, ERC, en destituant le Président en fonction Sony Kafuta , alors qu’il a un mandat légal et légitime de 5 ans.

Selon le pasteur Jean-Martin Yoka, « le Président Félix Tshisekedi a rencontré le Révérend Paul David Olangi, Vice-Président ERC, et a nié toute implication dans le processus de désignation illégale et irrégulière de Dodo Kamba » aux commandes de l’ERC. » a t-il indiqué.
Selon lui, le conseiller spécial du président Félix Tshisekedi en matière de changement des mentalités est au cœur du scandale lié à la destitution du Pasteur Sony Kafuta. Il dit avoir des preuves. « Albert Kankienza m’a dit avec précision que Jacques Kangudia était parti avec Kazadi Peter pour rencontrer l’évêque général Sony Kafuta afin d’obtenir le retrait de sa signature  » du PV désignant Ronsard Malonda. Parce que Sony Kafuta avait refusé, c’est là que tout à commencé. Kajama Kabavule, Vice-Président de Dodo Kamba, Mapasa Balimo et en Luabeya m’ont dit que Jacques Kangudia a dit que le Chef de l’État a frappé surla table en disant qu’il ne veut pas voir Sony Kafuta à la tête de l’ERC. » a t-il dévoilé à la presse. En clair, la haute autorité n’est qu’un dictateur qui s’impose petit à petit.

C. Ngalula

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *