Sanga-Mamba et Badiadingi : « Qu’une première dame remette vingt-cinq pains et un bassin pour l’autonomisation de la femme est une moquerie » Réponse des femmes vendeuses de pain à Denise Nyakeru !

SOCIÉTÉ

Toute honte bue, dit-on. La sortie médiatique de la première dame Denise Nyakeru ce mardi 04 Août sur la remise des vingt-cinq pain et un bassin par femmes vendeuses ambulantes au nom de sa Fondation n’est que de la poudre aux yeux pour certaines femmes bénéficiaires desdits dons. « Un pain coûte 200 Franc Congolais, faisons donc un calcul simple, 200 FC × 25 = 5000 Francs Congolais, même pas 5 $ » a dit une femme vendeuse de pains qui estime que la campagne lancée par la première dame Denise Nyakeru n’appuie pas leurs activités mais elle avait plutôt comme objectif: se faire passer pour un bon Samaritain. a-t-elle indiqué.
« Tout le monde a vu, sur les bassins qui nous ont été offerts, il y avait un logo de Airtel. Était-ce un sponsoring de ladite campagne ? Combien a-t-elle empoché pour s’affirmer avec le logo Airtel ? » s’interroge cette dame vendeuse ambulante qui nous a accordé une interview exclusive afin d’exprimer son mécontentement face à ce qu’elle qualifie d’un asservissement des personnes vulnérables par une première dame enquête de popularité.

Dans son tweet,Denise Nyakeru parle d’une condition essentielle au développement développement de la RDC à travers ces dons des pains et des bassins. « j’ai fait de l’autonomisation de la femme l’une des priorités de ma vision » a-t-elle indiqué. Une thèse rejetée en bloc par la plupart d’observateurs qui estiment que la première dame ne devait pas descendre si bas jusqu’à offert les pains aux femmes vendeuses ambulantes rien que pour se faire photographier et se faire filmer…

G. Beya

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *