Détournement de fonds, gabegie financière et blanchiment d’argent à la présidence de la République : Le trésor public saigne à blanc !

ACTUALITÉ POLITIQUE

En dehors des bisbilles persistantes à la présidence de la République, l’autre spécialité c’est le détournement des deniers publics. Il n’y a , sans doute, pas meilleur moyen de comprendre l’ingénierie du détournement des deniers publics en RDC que de passer ses protagonistes à la confession. L’une des preuves démontrant noir sur blanc que le détournement de fonds publics se porte bien à la présidence de la République, c’est l’interpellation du Directeur de cabinet du chef de l’État par la justice Congolaise au sujet du programme des 100 jours dont 57 millions USD décaissés pour la construction des maisons préfabriquées ont été volatilisés par les membres du cabinet du Président de la République en complicité bien entendu avec Jammal. Un autre feuilleton est celui de l’arrestation de Directeur financier de la maison civile du chef de l’État ce lundi 15 juin pour un détournement présumé de plus de deux millions USD selon le Parquet Général près la Cour d’appel Kinshasa Gombe qui a annoncé que Mwambi Célestin est mis en détention préventive à Makala.

Selon un article publié par zoom-eco.net ce lundi 15 juillet 2020, le Trésor public a payé à la présidence de la République 109 646 163 631 FC (59,268 millions USD) pour les dépenses effectuées pendant les cinq premiers mois de l’année contre des prévisions linéaires de 127 410 615 238 FC ( 68,410 millions USD), soit un taux d’exécution de 86,76%, renseigne la Direction générale des politiques et programmation budgétaire, une structure du ministère du Budget.
Jusqu’à fin mai 2020, la présidence a dépensé 68 079 249 355 FC pour les rémunérations ; 40 713 812 696 FC pour son fonctionnement ; 483 211 580 pour ses interventions économiques, sociales et scientifiques ; ainsi que 369 890 000 FC pour les subventions et organismes auxiliaires, selon les données fournies par la même source.
A fin avril 2020, les dépenses de la présidence de la République étaient  évaluées 86 761 468 381 FC (46,898 millions USD) sur des prévisions linéaires de 101 928 492 1 91 FC (55,096 millions USD), soit un taux d’exécution de 85,11%.
A comparé avec le niveau de dépenses à fin mai, l’institution Présidence de la République a consommé 12,37 millions pour le seul mois de mai 2020.

F.K

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *