Décès d’ Edem Kodjo : Joseph Kabila rend un vibrant hommage à un panafricaniste

ACTUALITÉ POLITIQUE

Le décès de l’ancien premier ministre togolais Edem Kodjo à l’hôpital américain de Neuilly, en région parisienne, où il était hospitalisé depuis neuf mois à la suite d’un accident vasculaire-cérébral, a chagriné l’ancien chef de l’État Congolais Joseph Kabila, qui rend un vibrant hommage à celui qui a joué un grand rôle lors du dialogue inter-Congolais à la cité de l’OUA ( l’accord politique du 18 octobre 2016, entre les forces politiques et sociales Congolaises dont il fut le facilitateur.

« Je rends un vibrant hommage à un grand et digne fils d’Afrique qui a su promouvoir, par des actions concrètes, l’idéal panafricaniste, en œuvrant notamment, en faveur des solutions aux problèmes africains » a t- il communiqué par le biais de sa famille politique, le FCC.

Pour rappel, Edem Kodjo est né  le 23 mai 1938 à Sokodé au Togo et décédé le 11 avril 2020 à (Paris, France) est une personnalité politique togolaise. Secrétaire général de l’Organisation de l’unité africaine (OUA) de 1978 à 1983, il fut Premier ministre du Togo à deux reprises, du 23 avril 1994 au 20 août 1996, puis du 9 juin 2005 au 20 septembre 2006.

F. Kamanda

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *