Urgent : Mathias Gillman (porte-parole de la MONUSCO) contredit Félix Tshisekedi et assure ne pas avoir mené une enquête préliminaire sur le décès mystérieux du Général Delphin Kahimbi !

ACTUALITÉ Sécurité

La sortie médiatique du porte-parole de la Mission Onusienne en RDC au sujet d’une prétendue enquête préliminaire menée par la MONUSCO sur la mort du Général Delphin Kahimbi telle qu’annoncer au conseil des Ministres, un coup dur pour le président Félix Tshisekedi qui aurait annoncé au Conseil des Ministres que le Général Kahimbi serait mort par pendaison.

Le porte-parole de la MONUSCO n’est pas allé par quatre chemins pour démentir cette fausse information officialisée au conseil des ministres. « La MONUSCO n’est pas mandatée à mener les enquêtes en République Démocratique du Congo. Il est important de clarifier notre rôle dans l’enquête sur les circonstances de la mort du général Delphin Kahimbi. Nous avons des des compétences techniques et scientifiques en matière de médecine et d’analyses médico-légale.» Une réplique qui contredit totalement les propos de Félix Tshisekedi. Certains analystes avertis estiment que Félix Tshisekedi ne doit pas désorienter les enquêtes en cours avec des fausses alertes tendancieuses ayant pour but de flouer l’opinion publique qu’internationale.

En République démocratique du Congo (RDC), alors que l’enquête est officiellement entre les mains de la justice militaire depuis ce drame, les propos attribués au président Félix Tshisekedi lors du Conseil des ministres du 6 mars semblent indiquer qu’il aurait demandé à la Monusco de diligenter une enquête indépendante, ce que nie la mission de l’ONU dans le pays.
Les propos du président Tshisekedi étaient pourtant on ne peut plus clairs. Il avait informé les membres de son gouvernement, selon le compte-rendu du porte-parole du gouvernement, qu’il avait « décidé de diligenter une enquête indépendante à l’initiative de la Monusco ». Selon RFI.

Et pourtant, la femme de l’illustre disparu l’avait si bien dit que son mari avait fait une crise cardiaque. Donc ,l’hypothèse de la mort par pendaison n’est qu’une farce selon les analystes avertis.

Pourquoi le président de la République se précipite à donner les résultats sur les circonstances de la mort mystérieuse du Général Delphin Kahimbi alors que les enquêtes sont en cours ? Wait And see

B. Bosembe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *