Processus électoral : Les États-Unis, Canada, Suisse et la Grande Bretagne invitent les parties prenantes à éviter un langage qui peut inciter à la violence !

ACTUALITÉ POLITIQUE

La communauté internationale n’est pas restée indifférent face aux actes de violence qui se sont succédés en cette période de la campagne électorale à Beni et Butembo là où les membres de la coalition LAMUKA ont attaqué Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe alors qu’ils étaient en plein meeting, le décès des partisans de LAMUKA à Lubumbashi et KALEMI et le récent incendie de l’entrepôt central de la Commission Électorale Nationale Indépendante à Kinshasa. Quand à ce, les États-Unis, la Suisse , Canada et la Grande Bretagne ont déploré avec dernière énergie cette succession d’incidents qui entravent selon eux , « le bon déroulement de la campagne électorale et affectent le processus en cours, y compris les pertes en vies humaines. » ont-ils souligné en précisant qu’elle regrette également de l’incendie détruisant le principal dépôt de la CENI à Kinshasa.

« Nous appelons les autorités congolaises à maintenir et intensifier les efforts , tout au long du processus électoral, en faveur d’un climat propice à la libre expression des opinions et au respect des droits humains et libertés fondamentales » ont-ils souligné, en exhortant toutes les parties à faire preuve de retenue et à se respecter les uns les autres en ces derniers jours précédant les élections.

F. Kamanda

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *