Urgent – Affaire subornation de témoins : La CPI confirme la peine de 12 mois de prison contre Jean-Pierre Bemba

ACTUALITÉ Justice

La Cour pénale internationale (CPI), reunie en Chambre d’appel, vient de confirmer la peine de 12 mois de prison et à 300 000 euros d’amendes à laquelle Jean-Pierre Bemba avait été condamné en mars 2017 dans l’affaire de subornation de témoins.

Cet arrêt rendu ce mercredi 27 novembre rejette la demande de fixation d’une nouvelle peine pour Jean-Pierre Bemba dans l’affaire de subornation de témoins.

« En conclusion, la chambre d’appel rejette les trois moyens d’appel invoqués par monsieur Bemba et confirme à nouveau » sa peine, a déclaré le juge président Morrell, Howard Morrison.

Cette peine pèse aussi sur ses coaccusés dont, son principal avocat conseil Maitre Aimé Kilolo Musamba, Jean Jacques
Mangenda Kabongo, Fidèle Babala Wandu et Narcisse Arido, qui ont tous été déclarés coupables d’atteintes à l’administration de la justice pour avoir intentionnellement subornés des témoins et sollicités la présentation de faux témoignages par des témoins de la Défense dans le cadre de l’autre affaire visant le Seigneur de guerre Jean Pierre Bemba Gombo par-devant la Cour Pénale Internationale (CPI).

Signalons que, la peine à un an de prison et à 300 000 euros d’amende à laquelle cet ancien chef rebelle avait été condamné dans ce dossier, en mars 2017, avait été confirmée en appel en mars 2018.

Néanmoins, le charman du Mouvement de la Libération du Congo (MLC) n’ira pas en prison car il a déjà passé plus de 10 ans en détention à la CPI avant d’être acquitté en juin 2018 des accusations de crimes de guerre commis pendant ses années de rébellion en Centre-Afrique.

Sinon, le débat sur son éligibilité en 2023 vient d’être ouvert.

bd Lovua

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *