Tanganyika: À la veille des élections des Gouverneurs,le peuple décide d’écrire son histoire d’amour avec Zoé KABILA

ACTUALITÉ National

La province de Tanganyika pour la troisième législature a glané des députés tant nationaux que provinciaux. Parmi eux, un sort du lot. Nous épinglons l’honorable Zoé Kabila, élu de Manono. Ce fils de Mzee Laurent-Désiré Kabila a hérité de son père la graine de vocation de servir le peuple, c’est-à-dire des dispositions innées, celles de se soucier de ses semblables et de savoir trouver solutions à leurs problèmes quotidiens. La preuve est éloquente : le peuple a renouvelé sa confiance en lui, en le votant massivement le 30 décembre 2018 comme député, national. Ainsi, Zoé Kabila pouvait rester au niveau national, afin de servir le peuple qui l’a élu. Il a après avoir écouté les cris de coeur de ses frères ,lever lopition de les servir en etant pluq proche d’eux,en partageant le même La espace géographique. La question qui vient à l’esprit est de savoir pourquoi lui et pas les autres. La réponse est sans appel. En effet, Zoé Kabila n’a pas été remarqué par le peuple à cause de ses beaux yeux ou sa structure imposante de sportif ; ou encore moins de son frère Président de la République (avant et après l’exercice des mandats), mais plutôt à cause de nombreuses réalisations sur terrain qui attirent et soulagent tant soit peu la population de son territoire, Manono, qui a fait et continue à faire mieux.En effet, l’honorable Zoé Kabila s’est donné la peine de sensibiliser et exhorter tous les jeunes de sa province, le Tanganyika, par des contacts en chair et en os à travers routes les administrations. Ces rencontres ont eu des mérites d’avoir fait parler le peuple. Ayant compris cela, il a en premier lieu éveillé la conscience des jeunes qu’il encadre depuis longtemps. Pour cette cause noble, il a, Zoé Kabila, pu construire pour eux des écoles, cercles sportifs, centres de santé et d’apprentissage de métiers. L’effet Zoé Kabila, c’est cela qui a pu le faire voir qu’il a le souci pour encadrer, former et divertir les jeunes, adultes de demain, afin qu’ils prennent aussi leur responsabilité pour être des leaders politiques aggueris et efficaces.Au vu d’œil, le commun des mortels imagine que c’est peu de choses. Mais, à un niveau plus grand, c’est quand même quelque chose que les jeunes ont l’occasion d’en profiter et d’en faire un bon usage. Cela veut dire aussi qu’en faisant d’abord le moins, il peut faire le plus, comme dit l’adage populaire. Au niveau du territoire de Manono où il a travaillé beaucoup (influencé les gouvernants), afin que la voirie de ce territoire soit bien assainie et que le peuple puisse vivre dans un espace ou encore un environnement propre, salubre et écologique. Cela est aussi un gage de bonne santé pour la population, car personne n’ignore qu’un environnement pollué, est à la base de plusieurs maladies qui ont un impact nuisible pour les gouvernés.Conscient de cette situation, l’honorable Zoé Kabila sollicite auprès de la population de la province du Tanganyika, au travers de députés provinciaux, de lui faire confiance, en votant comme gouverneur de cette jeune province, qui ne manque pas de potentialités en ressources naturelles.En effet, l’honorable Zoé Kabila, sur base de toutes ses réalisations palpables, il s’engage à développer la province de Tanganyika qui a plusieurs « atouts » pour ne pas rester le dernier à émerger !En premier lieu, évidemment tout le monde connaît la pêche semi-industrielle des poissons dans le lac Tanganyika. On oublie superbement les mines qui n’est pas le monopole des autres provinces. L’honorable Zoé Kabila ne perd pas de vue que l’or, l’étain, le walfrom (Tungstène), le diamant, le coltan… souvent associé au minerais de cassitérite est en abondance. Mais, personne ne s’en occupe. Une autre richesse de premier plan, c’est l’agriculture de plusieurs céréales et féculents : haricot, maïs, arachides, les graines de courge – des produits naturels qui luttent contre les maladies comme la prostate, le cancer, etc.  Et les cultures industrielles qui étaient abandonnées : coton, tabac, café, thé, huile de sésame, etc. L’élevage de bovins! Ayant ce plan simple de développement pour la province, l’honorable Zoé Kabila envisage aussi de créer de nombreux emplois pour les jeunes et Kalemie, ex-Albertville, chef-lieu, sera un lieu touristique à cause du chemin de fer Kalemie – Kabalo – Kamina, Kalemie – Kabalo – Kindu pour faire évacuer tous les produits à envoyer dans les provinces voisines et d’ailleurs. Sans oublier les poissons du fleuve, de la rivière Luapula et d’autres rivières non moins poissoneuses. Que les députés provinciaux en tiennent compte.

DAVID MUTEBA KADIMA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *