Categories ACTUALITÉPOLITIQUE

DEMOCRATISATION DE LA RDC : UNE ODYSSEE

24 avril 1990 – 24 avril 2017, 27 ans aujourd’hui, jour pour jour que fut déclenché en République démocratique du Congo (RDC), alors Zaïre, le processus de la démocratisation du pays. C’est feu le maréchal Joseph-Désiré Mobutu, qui, dans son discours prononcé en cette date, le 24 avril 1990 donc, qu’ il annonça, non sans la mort dans l’âme, l’ouverture de la République du Zaïre au vent de la démocratisation, sous les orages de la perestroïka. Non sans la mort dans l’âme, parce que l’on se souviendra de la triste célèbre phrase du « vieux Léopard », je cite : « comprenez mon émotion! », fin de citation. Depuis, le monopartisme, avec le MPR parti-État, a laissé la place au pluripartisme, et le secteur médiatique libéralisé. En plus, l’on a assisté à l’avènement du pluralisme syndical. Aujourd’hui, 27 ans après, beaucoup reste à faire, pour l’instauration effective de la démocratie et d’un État de droit au coeur de l’Afrique. Pour autant, objectivité oblige, des avancées significatives ont été enregistrés. Notamment, dans le secteur médiatique, dominé par la liberté d’expression. A titre illustratif, aujourd’hui, le pouvoir est critiqué de toute manière comme jamais auparavant sous Mobutu, quand bien même que le processus était déjà en marche. Des progrès réalisés, certes, mais le chemin qui reste à parcourir est encore long, tel une odyssée.
LeaderBat

Lire la suite...
Categories ACTUALITÉPOLITIQUE

La SADC pour un gouvernement de large cohésion nationale

La crise politique en RDC et celle qui ébranle le Rassemblement préoccupe au plus haut point la Communauté de développement des Etats d’Afrique australe (SADC) qui pense que les intérêts égoïstes des acteurs politiques sont à la base de crise politique que traverse la RDC-Kinshasa. Elle s’inquiète aussi de l’éclatement du Rassemblement. La SADC a entamé une discussion entre les parties prenantes de la crise politique en République Démocratique du Congo.
Au centre de discussion,l’accord de la Saint Sylvestre et sa mise en application.Cette nouvelle tentative de mettre fin à la crise politique en RDC intervient après la nomination d’un nouveau Premier ministre par le président Kabila.
La délégation de la SADC, présente à Kinshasa depuis mardi, rencontre tour à tour les parties prenantes dans la crise congolaise avec comme objectif de recueillir les avis et recommandations du pouvoir et de l’opposition pour une sortie de crise.
le ministre des Affaires Etrangères de la Tanzanie, Augustine Mahiga, à la tête de la délégation de la SADC a reçu tour à tour les parties prenantes au pourparlers du centre interdiocésain pour s’enquérir des points divergents qui bloquent la mise en place d’un gouvernement de large cohésion nationale.
La SADC a pris acte de la nomination de Bruno Tshibala et demande à Félix Tshisekedi et Pierre Lumbi de collaborer avec le nouveau locataire de l’hôtel du gouvernement pour préparer les élections.

Presse Libre

Lire la suite...
Categories POLITIQUE

Opposition Congolaise : Visées obscure et égoïstes tournées vers le partage du pouvoir

Le questionnement est on ne peut plus suggéstif de la réponse. Il suffit, pour s’en rendre compte, de se référer aux récentes déclarations de ceux-là qui se disent opposants à longueur des journées entières. Ils claironnent élections, sans pourtant y penser, ne serait-ce qu’un seul instant; leurs visées obscures et égoïstes tournées vers le partage du gâteau. Imbus des discours fallacieux et démagogues, ces politiciens « ventriotes » se moquent du souverain primaire, lorsque, tambours battants, ils crient en plein gosier et à tue-tête qu’ils militent pour le bien-être du peuple congolais. Si réellement ces soi-disant opposants et défenseurs de l’intérêt du peuple luttent pour l’alternance pacifique et démocratique au Congo, en vue de l’instauration d’un État véritablement de droit au coeur de l’Afrique, pourquoi alors ne devraient-ils pas privilégier qu’ on aille droit aux élections avec le Gouvernement Tshibala, qui, lui aussi est de l’opposition/rassemblement, plutôt que de combattre encore celui qui est reconnu plus tshisekediste? N’est-ce pas là faire passer du temps inutilement? N’est-ce pas là vouloir une chose et son contraire à la fois? L’opinion comprendra, à travers ces agitations des « opposants », qu’ils ne militent pas pour ce qu’ils claironnent, mais pour leurs intérêts égoïstes aiguisés par des appétits gloutons. Au fond, ils ne jurent que par l’accès au Gouvernement. D’aucuns s’en veulent pour preuve l’acharnement de certains opposants casés dans l’ Exécutif Badibanga, s’opposant farouchement à l’Accord du 31 décembre 2016, alors que cela résultait des voeux du Chef de l’ État, qui, à la recherche du caractère inclusif de l’ Accord, s’était référé à l’article 24 du compromis du 18 octobre 2016, lequel laissait une ouverture aux non participants, et a instruit les évêques catholiques à offrir leurs bons offices. Ces soi-disant opposants ressemblent à l’apôtre Pierre, qui, se trouvant avec Jésus- Christ sur la montagne, demanda au Maître de construire trois tentes, pour y demeurer, oublant que le Maître est venu pour l’intérêt de tous. Ah! Pauvre Pierre! Pire, c’est ce même Pirre qui nia le Maître par 3 fois. Chers « opposants »: le peuple congolais n’est plus dupe. Si vous travaillez pour le peuple et non pour vos égos personnels, laissez alors « Brutshi » conduire l’équipe gouvernementale, jusqu’à l’organisation des élections dans le délai de l’Accord de la Saint Sylvestre, plutôt que de perdre encore du temps dans des guerres et querelles intestines. Agir autrement, c’est vous faire vous-mêmes démasqués, et confirmer l’hypothèse selon laquelle il n’y a pas d’opposants politiques en RDC. L’un des Kabilistes n’a-t-il pas dit, je cite: « Tshisekedi Étienne était notre interlocuteur unique »?

Presse Libre

Lire la suite...
Categories ACTUALITÉ

RDC : Les membres de l’Onu enlevés dans la partie Est sont libérés

Ils étaient au total seize membres, tous agents des Nations unies (ONU) en Rdc. Ces membres de la mission onusienne avaient été enlevés plus tôt dans la journée dans la partie Est de la Rdc par les ex-rebelles sud-soudanais dans un camp de réfugiés de la République démocratique du Congo (RDC), a affirmé un responsable onusien sous couvert d’anonymat.

La prise d’otages de ces membres de la mission des Nations unies en RDC (Monusco) s’est déroulée dans le camp pour anciens combattants de Munigi, dans l’est du pays.

« la libération de nos 16 membres qui ont été retenus plus tôt est un ouf de soulagement pour la Monusco(…) a expliqué le responsable, sans toutefois donner l’identification exacte des personnes qui ont été détenues. Le camp est calme et sous contrôle total de la Monusco. Tous ses membres sont rentrés chez eux en sécurité. »

Selon les responsables de la Monusco, Une enquête a été ouverte sur cet incident qui n’a pas fait de victime,mais qui sème de la désolation. Ils sont à peu près 530 anciens rebelles du Soudan du Sud, qui ont fui les combats dans la capitale de leur pays, Juba pour vivre dans ce camp. Tous désarmés à leur arrivée sur place, demandent depuis des mois à être déplacés mais l’ONU ne parvient pas à leur trouver de pays d’accueil.

Après avoir accédé à l’indépendance en 2011, le Soudan du Sud a plongé depuis décembre 2013 dans une guerre civile, qui a fait plusieurs dizaines de milliers de morts et environ 3,5 millions de déplacés.

Presse Libre

Lire la suite...
Categories POLITIQUE

Rdc-Égypte : Deux pays amis inséparables

La Rdc a par le biais de son vice premier ministre et ministre des affaires étrangères, Léonard She okitundu compatit à la tragédie ayant frappée dernièrement l’Égypte, suite à la perte de ces compatriotes lors d’une attaque terroriste dans les églises copt d’Alexandrie et de Tanta . Le vice premier ministre ministre des affaires étrangères a exprimé la compassion du chef de l’État Joseph Kabila et de toute la nation congolaise à l’Ambassadeur du pays de pharaon accrédité en RDC-Kinshasa. Lors d’une audience lui accordé ce samedi en son cabinet en présence du conseiller diplomatique du chef de l’État, Barnabé Kikaya. Ce message de condoléances est certainement repris dans cette correspondance de Joseph Kabila destiné à son homologue égyptien ,le président Abdel Fattah al sisi. Le document a été remis à main propre au diplomate égyptien par Leonard She Okitundu afin de le faire parvenir à la bonne destination.

La rdc et l’Égypte, deux pays amis dont le niveau de coopération se traduit dans plusieurs secteurs notamment l’économie ,l’environnement,la sécurité ,les technologies de l’information et de la communication . Les deux États entendent ainsi raffermir davantage leurs liens de coopération dans tous ces domaines .

Lire la suite...