Categories ACTUALITÉPOLITIQUE

GOUVERNEMENT BRUNO TSHIBALA : LES SCEPTIQUES DU RASSEMBLEMENT AILE LIMETE SUR LA LISTE

Depuis sa nomination au poste de Premier ministre le 07 avril 2017 par le chef de l’Etat , Bruno Tshibala a fait plus exactement 19 jours sans pour autant mettre en place son équipe gouvernementale,quand bien même que toutes les composantes ou presque ont déjà déposées,chacune, une liste des candidats ministrables.

Qu’est-ce qui retarde alors la mise en place de ce gouvernement? Selon nos sources, le nouveau locataire de l’hôtel du gouvernement, Bruno Tshibala, tient mordicus à convaincre les récalcitrants du Rassemblement aile Limete pour former un gouvernement de large cohésion nationale. Un gouvernement qui aura pour mission, l’organisation des élections libres et transparentes.

Visiblement, la poursuite des négociations avec les membres du Rassemblement aile Limete continue en coulisse, malgré l’opiniâtreté de certains d’entr’eux, Bruno Tshibala a réussi à persuader une grande partie des membres du Rassemblement qui semblaient être sceptique à son gouvernement. C’est un secret de polichinelle, le Rassemblement aile KATUMBI se vide, dès le début des consultations lancées par Bruno Tshibala, certains, sont déjà favorable à participer au Gouvernement Tshibala. Parmi les ministrables du Rassemblement aile Limete, Delly Sesanga, Freddy Matungulu, Diomi Ndongala , Lisanga Bonganga , Pierre Lumbi, Christophe Lutundula , Olivier Kamitatu et tant d’autres seraient prêts à travailler dans la nouvelle confuguration gouvernementale.

Martin serait en plein pourparlers avec les émissaires de Tshibala.

le gouvernement Bruno Tshibala est prêt-à-monter…
Selon nos sources,la publication du nouveau gouvernement interviendra peut-etre ce week-end

Presse Libre

Lire la suite...
Categories ACTUALITÉPOLITIQUE

La SADC pour un gouvernement de large cohésion nationale

La crise politique en RDC et celle qui ébranle le Rassemblement préoccupe au plus haut point la Communauté de développement des Etats d’Afrique australe (SADC) qui pense que les intérêts égoïstes des acteurs politiques sont à la base de crise politique que traverse la RDC-Kinshasa. Elle s’inquiète aussi de l’éclatement du Rassemblement. La SADC a entamé une discussion entre les parties prenantes de la crise politique en République Démocratique du Congo.
Au centre de discussion,l’accord de la Saint Sylvestre et sa mise en application.Cette nouvelle tentative de mettre fin à la crise politique en RDC intervient après la nomination d’un nouveau Premier ministre par le président Kabila.
La délégation de la SADC, présente à Kinshasa depuis mardi, rencontre tour à tour les parties prenantes dans la crise congolaise avec comme objectif de recueillir les avis et recommandations du pouvoir et de l’opposition pour une sortie de crise.
le ministre des Affaires Etrangères de la Tanzanie, Augustine Mahiga, à la tête de la délégation de la SADC a reçu tour à tour les parties prenantes au pourparlers du centre interdiocésain pour s’enquérir des points divergents qui bloquent la mise en place d’un gouvernement de large cohésion nationale.
La SADC a pris acte de la nomination de Bruno Tshibala et demande à Félix Tshisekedi et Pierre Lumbi de collaborer avec le nouveau locataire de l’hôtel du gouvernement pour préparer les élections.

Presse Libre

Lire la suite...