Categories POLITIQUE

Opposition Congolaise : Visées obscure et égoïstes tournées vers le partage du pouvoir

Le questionnement est on ne peut plus suggéstif de la réponse. Il suffit, pour s’en rendre compte, de se référer aux récentes déclarations de ceux-là qui se disent opposants à longueur des journées entières. Ils claironnent élections, sans pourtant y penser, ne serait-ce qu’un seul instant; leurs visées obscures et égoïstes tournées vers le partage du gâteau. Imbus des discours fallacieux et démagogues, ces politiciens « ventriotes » se moquent du souverain primaire, lorsque, tambours battants, ils crient en plein gosier et à tue-tête qu’ils militent pour le bien-être du peuple congolais. Si réellement ces soi-disant opposants et défenseurs de l’intérêt du peuple luttent pour l’alternance pacifique et démocratique au Congo, en vue de l’instauration d’un État véritablement de droit au coeur de l’Afrique, pourquoi alors ne devraient-ils pas privilégier qu’ on aille droit aux élections avec le Gouvernement Tshibala, qui, lui aussi est de l’opposition/rassemblement, plutôt que de combattre encore celui qui est reconnu plus tshisekediste? N’est-ce pas là faire passer du temps inutilement? N’est-ce pas là vouloir une chose et son contraire à la fois? L’opinion comprendra, à travers ces agitations des « opposants », qu’ils ne militent pas pour ce qu’ils claironnent, mais pour leurs intérêts égoïstes aiguisés par des appétits gloutons. Au fond, ils ne jurent que par l’accès au Gouvernement. D’aucuns s’en veulent pour preuve l’acharnement de certains opposants casés dans l’ Exécutif Badibanga, s’opposant farouchement à l’Accord du 31 décembre 2016, alors que cela résultait des voeux du Chef de l’ État, qui, à la recherche du caractère inclusif de l’ Accord, s’était référé à l’article 24 du compromis du 18 octobre 2016, lequel laissait une ouverture aux non participants, et a instruit les évêques catholiques à offrir leurs bons offices. Ces soi-disant opposants ressemblent à l’apôtre Pierre, qui, se trouvant avec Jésus- Christ sur la montagne, demanda au Maître de construire trois tentes, pour y demeurer, oublant que le Maître est venu pour l’intérêt de tous. Ah! Pauvre Pierre! Pire, c’est ce même Pirre qui nia le Maître par 3 fois. Chers « opposants »: le peuple congolais n’est plus dupe. Si vous travaillez pour le peuple et non pour vos égos personnels, laissez alors « Brutshi » conduire l’équipe gouvernementale, jusqu’à l’organisation des élections dans le délai de l’Accord de la Saint Sylvestre, plutôt que de perdre encore du temps dans des guerres et querelles intestines. Agir autrement, c’est vous faire vous-mêmes démasqués, et confirmer l’hypothèse selon laquelle il n’y a pas d’opposants politiques en RDC. L’un des Kabilistes n’a-t-il pas dit, je cite: « Tshisekedi Étienne était notre interlocuteur unique »?

Presse Libre

Lire la suite...