Categories ACTUALITÉMONDE

L’ONU adopte de nouvelles sanctions contre la Corée du Nord

Le Conseil de sécurité des Nations unies a voté ce samedi l’instauration de nouvelles sanctions contre Pyongyang qui a procédé en juillet au tir expérimental de deux missiles. Le pays devrait être privé d’un milliard de dollars de revenus.

Le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté samedi à l’unanimité une résolution portée par les États-Unis qui renforce sensiblement les sanctions imposées à la Corée du Nord. Si elle est respectée, Pyongyang devrait être privé d’un milliard de dollars de recettes annuelles.
• Pourquoi de nouvelles sanctions?

Il s’agit de mettre un peu plus la pression sur la dernière dictature stalinienne de la planète. Depuis longtemps inquiétante, cette dernière a passé un nouveau palier dans la menace depuis ses deux essais de missiles intercontinentaux, les 4 et 28 juillet derniers. Les Américains sont particulièrement préoccupés puisque ces nouvelles armes, potentiellement capables de porter des têtes nucléaires, pourraient atteindre une partie de leur territoire. Un objectif non-dissimulé par la Corée du Nord, puisque le dictateur du pays, Kim-Jong-un, a déclaré, au lendemain du premier tir, que «les salauds d’Américains» ne devaient pas être «très heureux de ce cadeau envoyé pour l’anniversaire du 4 juillet», jour de leur fête nationale.
• En quoi consistent les sanctions?

Elles sont avant tout économiques. La résolution 2371 vise à interdire des revenus tirés des exportations nord-coréennes, notamment dans les secteurs du charbon, du fer et de la pêche. C’est donc des pans entiers des exportations nord-coréennes qui sont visés, afin que «les faibles ressources» du pays ne soient pas «détournées» afin de développer «des armes nucléaires et plusieurs programmes coûteux de missiles balistiques», selon le texte de la résolution. Le royaume ermite pourrait être privé d’un milliard de dollars de recettes. En revanche, les sanctions ne concernent pas les livraisons de produits pétroliers à la Corée du Nord, comme cela a pu être envisagé à un moment, ce qui aurait porté un coup plus rude encore.
La résolution proposée par Washington prévoit aussi l’interdiction de toutes nouvelles sociétés communes entre des entreprises étrangères et nord-coréennes et l’arrêt de tout investissement supplémentaire dans celles qui existent déjà. Le texte interdit aussi à la Corée du Nord d’augmenter ses quotas de travailleurs à l’étranger. Les navires nord-coréens qui violeront les résolutions de l’ONU sont désormais menacés d’être bannis des ports de tous les pays.
Parmi les nouvelles mesures liées au secteur de la finance, la Banque du Commerce extérieur de la Corée du Nord, chargée des opérations en devises étrangères, a été ajoutée à une liste des entités dont les avoirs sont gelés depuis de précédentes résolutions.

AFP

Lire la suite...
Categories ACTUALITÉPOLITIQUE

Rdc : L’Onu exige la mise en œuvre totale de l’accord de la Saint Sylvestre

Les Nations Unies tiennent fortement sur l’importance pour la République Démocratique du Congo de mettre en application totale l’accord du 31 décembre 2016 et l’organisation des élections dans le délai fixé par ledit accord, déclaration faite par le sous-secrétaire Général de Nations-Unies aux opérations de maintien de la paix, El Ghassim Wane, en rajoutant ceci « L’accord du 31 décembre doit forcément mener à la tenue des élections » et « l’accord doit être respecter et tout doit être fait à cette fin. Et surtout sur ce plan,la Rdc peut compter sur l’accompagnement des Nations Unies » a t-il précisé.

El Ghassim s’est entretenu avec les autorités congolaises dans le cadre de la revue stratégique de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation de la Paix en Rdc, Monusco, qui vise à étudier par quels paramètres adapter la mission au contexte actuel.
« la mise en application de l’accord de la Saint Sylvestre constitue le moyen sûr de préserver les acquis de la consolidation de la paix en République Démocratique du Congo » a dit El Ghassim Wane.

Grace Botulu

Lire la suite...
Categories ACTUALITÉSOCIÉTÉ

Rdc : Dossiers Kasaï, les Nations Unies nomment un sénégalais, un Canadiens et une Mauritanienne Pour une enquête mixte

Suite à la résolution adoptée le 22 juin au conseil des droits de l’homme à Genève sur la situation sécuritaire dans les Provinces du Kasai , Les Nations Unies ont annoncé finalement la mise en place d’une équipe de trois experts pour enquêter en collaboration avec enquêteurs Congolais sur les violences criminelles perpétrés au Kasaï par les terroristes Kamuina ,des soldats et policiers.

Un Sénégalais, une Mauritanienne et un Canadien devront déterminer les faits et circonstances sur les violations des droits de l’homme et du droit humanitaire international dans le Kasaï, tel que précise un communiqué du Haut Commissariat des Nations-Unies aux Droits de l’Homme publié à Genève.

F. Kamanda

Lire la suite...
Categories ACTUALITÉPOLITIQUE

RDC : Pas d’enquête internationale au Kasaï central , l’Onu se rétracte suite à l’apport de Marie-Ange Mushobekwa à Genève !

La République Démocratique du Congo s’est imposée à la 35 ème session du conseil des Nations-Unies aux Droits de l’Homme à Genève par le biais de son Ministre des Droits Humains, Madame Mushobekwa Marie-Ange qui a tenu un discours convaincant devant les membres du conseil de l’Onu. Tous se sont mis d’accord sur le retrait d’une mission d’enquête internationale diligentée par la Communauté Internationale. L’Onu ne pourra donc pas lancer une mission officielle sur les violences criminelles commisent par les terroristes Kamuina Nsapu en Rdc , d’où le Gouvernement congolais gardera la direction des enquêtes. L’Onu Pourra peut-être déléguer une équipe des experts qui sera supervisée par les autorités judiciaires congolaises.

Marie-Ange Mushobekwa, Ministre des droits humains avait déclaré lundi dernier du haut de la tribune du conseil des Nations-Unies aux Droits de l’Homme que la Rdc n’est pas un pays sous tutel. « La Rdc dit Oui à une commission d’enquête internationale mais sous la direction des enquêtes menées par les autorités judiciaires congolaises » ; a t-elle déclaré.

C’est cette déclaration qui a persuadé les membres du conseil afin que ladite enquête soit supervisée par la Rdc.

F. Kamanda

Lire la suite...
Categories ACTUALITÉPOLITIQUE

Nikki Haley veut une enquête indépendante sur les meurtres de deux experts de l’Onu

Michael Sharp, Zaida Catalan et leurs familles « méritent justice », a déclaré l’ambassadrice américaine auprès de l’Onu en demandant la création d’une commission d’enquête séparée sur ce double meurtre.

Les États-Unis ont exhorté lundi les Nations unies lundi à créer une commission d’enquête sur les meurtres de deux experts de l’ONU qui cherchaient à prouver l’existence de soi disant fosses communes en République démocratique du Congo.

Une commission d’enquête séparée. L’ambassadrice américaine Nikki Haley, présente à Genève pour des réunions du Conseil des droits de l’homme de l’ONU, a souhaité la création d’une commission d’enquête séparée sur les violations de ces droits dans la province de Kasaï (central), qu’elle a qualifiées d’actes horribles ».

La justice militaire congolaise a ouvert lundi le procès des présumés assassins de deux experts de l’ONU tués en mars dans cette région, théâtre d’une rébellion depuis septembre 2016. Les deux assassins présumés, Evariste Ilunga (âgé de 16 ans) et Mbayi Kabasele (vendeur d’huile de palme, âgé de 30 ans), ont comparu pour les meurtres de l’Américain Michael Sharp et du Suédo-chilien Zaida Catalan.

Une enquête trop rapide. Mais les Nations unies soupçonnent le gouvernement congolais d’avoir enquêté un peu trop vite. Michael Sharp, Zaida Catalan et leurs familles « méritent justice », a déclaré Nikki Haley dans un communiqué.

Presse Libre

Lire la suite...
Categories SOCIÉTÉ

Assassinats des experts de l’ONU à Kananga : 4 policiers mise en examen

C’était au cours d’un échange direct avec la presse que l’auditeur général des FARDC , le Général Ponde a annoncé l’arrestation de 4 policiers qui ont aidé un suspect de prendre fuite, alors que ce fugitif était l’une des sources crédibles pouvant éclairer la justice sur l’assassinat de deux experts de l’Onu à savoir, l’Américain Michael Sharp et la Suédo-chilienne Zaida ,disparus depuis le 12 mars derniers à Kananga.

Selon le Général Ponde , ces policiers sont en pleine audition et seront puni conformément aux lois de la République Démocratique du Congo.
Le gouvernement congolais est déterminé à mener des enquêtes sérieuses pour que la lumière soit faite sur ce dossier.
Pour rappel ,les corps de Michael Jackson et Zaida Catalan ont été retrouvés dans une fosse et ont été identifiés par les spécialistes de l’ONU.

Affaire à suivre !

Lire la suite...