Categories ACTUALITÉPOLITIQUE

Rdc : Joseph Kabila invite sa famille politique à « se préparer pour les élections et à les gagner »

C’était au cours d’une réunion d’évaluation de la Centrale Électorale de la Majorité Présidentielle convoquée par le Secrétaire Général de ladite structure, Aubin MINAKU NDJALANDJOKO sur instruction de son autorité Morale, Joseph Kabila Kabange , que les dirigeants de la Centrale Électorale de la MP , ont fait un état de lieu sur le fonctionnement de cette machine stratégique électorale aux membres du bureau Politique de la MP.

Joseph Kabila a après avoir écouté religieusement les responsables de la Centrale Électorale de la Majorité Présidentielle , exhorté sa famille politique à ne pas être distrait « ne vous laisser pas distrait par ceux qui ne croient pas aux élections » a t-il déclaré, en instruisant à la Majorité Présidentielle à se ranger davantage en ordre utile , non seulement pour se préparer aux élections mais surtout à les remporter à tous les rounds électoraux.

Visiblement, Joseph Kabila croit fermement à la tenue des élections.

F. Kamanda

Lire la suite...
Categories ACTUALITÉPOLITIQUE

Rdc : lutte contre la corruption et la dépréciation monétaire, relance économique au menu de la 4 ème réunion ordinaire du conseil des Ministres présidé par Joseph Kabila

Le Président Joseph Kabila a présidé la 4 ème réunion ordinaire du conseil des ministres de ce vendredi 11 Août à l’immeuble du Gouvernement.

Dans cette réunion, le Gouvernement a tablé sur les questions economico-politique et sécuritaire du pays.
Concernant l’État du territoire national, le vice-premier ministre, Ministre de l’intérieur a indiqué que la paix règne sur toute l’étendue du territoire national en dépit de quelques poches de résistances dans les localités des provinces de l’Ituri , du Maniema , du Nord et Sud-Kivu et du Tanganyika. Aussi l’instabilité du taux d’échange occasionnant la hausse des prix des produits de première nécessité, de la psychose créée par les adeptes de Ne Mwanda Nsemi à Kinshasa.

Le Gouvernement va t’en guerre contre la corruption et toute forme de tracasseries en instaurant des mesures de transparence et d’un taux unique des taxes à répartir entre différentes structures prestataires des services, l’ouverture d’un numéro téléphonique vert d’alerte sur les tentatives de corruption et de violation des mesures établies par le Gouvernement.

Grace Botulu

À lire l’intégralité du compte rendu du conseil des ministres…

COMPTE RENDU DE LA 4ème REUNION ORDINAIRE DU CONSEIL DES MINISTRES
DU VENDREDI 11 AOUT 2017

Présidence : Président de la République, Chef de l’Etat
Lieu : Immeuble du Gouvernement
Date : Vendredi 11 août 2017
Heure : 10h00

A l’ordre du jour étaient inscrits deux points :

I. Point d’informations
II. Examen et adoption d’un dossier

I. Point d’informations

1.1. Etat du territoire

Le Vice-Premier Ministre, Ministre de l’Intérieur et Sécurité a fait le point sur l’état du territoire. Il en ressort une situation sécuritaire relativement calme sur le pays en dépit de quelques poches peu significatives d’agitation avec la persistance de l’activisme de groupes armés résiduels dans quelques localités des provinces de l’Ituri, du Maniema, du Nord et du Sud-Kivu et du Tanganyika. Il a fait état des préoccupations de l’opinion publique relatives à la hausse des prix des produits de première nécessité occasionnée par l’instabilité du taux de change du Franc Congolais face aux devises étrangères, de la psychose provoquée par les attaques terroristes du 07 août 2017 par des groupes armés se revendiquant de la secte politico mystique BDK à Kinshasa et dans la Province du Kongo Central, des réactions commentaires après la publication du calendrier des élections de quelques Gouverneurs et/ou Vice-Gouverneurs de provinces, la mise en place du Conseil National de Suivi de l’Accord du 31 décembre 2016 et de la satisfaction suite aux efforts du Gouvernement pour le rétablissement de la paix dans l’espace kasaïen.

Le Gouvernement de la République a pris acte de ce rapport. Ils’est félicité de la poursuite de l’opération d’identification et d’enrôlement des électeurs dont le total à ce jour s’élève à 39.000.000 d’électeurs enrôlés en attendant que soit finalisé l’enrôlement des électeurs des provinces du Kasaï et du Kasaï Central qui va débuter dans les prochains jours selon la CENI. Le Gouvernement a par la suiterecommandé au Ministère de l’Intérieur et Sécurité de poursuivre la campagne de sensibilisation des responsables à la base des entités territoriales de base débutée à Kinshasa et de l’étendre sur l’ensemble du pays afin de renforcer les capacités de leurs animateurs à différents niveaux.

Au plan sécuritaire, le Conseil des Ministres qui a été amplement informé sur les attaques du Centre Pénitentiaire de Makala et des Commissariats de Police de Limete, du Marché Central et de certains symboles de l’Etat dans les communes de Bumbu, N’djili, Masina, Kisenso, Ngaliema/UPN, Kalamu et Matete ainsi qu’au Kongo Central, notamment à Matadi, Muanda, Tshela et Madimba par des bandes de terroristes. Le bilan provisoire en est de 19 morts et 07 blessés. Il a félicité la Police Nationale qui a su contenir ces assaillants dont 31 ont pu être capturés et présentés à l’opinion avant d’être mis à la disposition des instances judiciaires compétentes.

1.2. Information sur les négociations entre le Gouvernement et l’Intersyndicale de la Fonction Publique

Le Ministre d’Etat, Ministre de la Fonction Publique a présenté au Gouvernement l’économie des négociations entre le Gouvernement de la République et l’Intersyndicale Nationale de l’Administration Publique portant sur le cahier des charges de l’Intersyndicale Nationale de l’Administration Publique (INAP) et les pistes de solutions y relatives.

Le cahier de charges de l’Intersyndicale Nationale de l’Administration Publique appelant à l’application du taux budgétaire pour la paie des agents et fonctionnaires de l’Etat et à la convocation d’une Commission paritaire (Gouvernement – Banc Syndical) pour la mise en place du barème salarial des agents et fonctionnaires de l’Etat.

Après débats et délibérations, le Conseil des Ministres a décidé d’une part d’accorder avec effet immédiat une légère augmentation du salaire des agents de l’Etat et, d’autre part, de mettre en place dans les meilleurs délais la Commission mixte paritaire à l’effet de fixer le barème salarial. Cette Commission mixte paritaire est composée, en plus des membres des Cabinets, des experts du Banc Syndical, des délégués des Administrations de la Présidence de la République, de la Primature, des Ministères du Budget, de la Fonction Publique et des Finances ainsi que des services qui ont déjà été l’objet des missions de contrôle de la paie des salaires.

Le Conseil des Ministres a en outre décidé de relancer les missions de contrôle de la paie des salaires et frais de fonctionnement à travers l’ensemble du territoire national et ce, dans tous les Ministères et services publics de l’Etat. Les équipes affectées à cette mission de contrôle seront composées pour moitié, par les experts des Administrations et Cabinets ministériels et pour moitié par le Banc Syndical.

II. Examen et adoption d’un dossier relatif aux mesures à mettre en œuvre pour améliorer le niveau de collecte des recettes publiques et lutter contre la fraude douanière et fiscale

Les Ministres d’Etat, Ministre de l’Economie et le Ministre des Finances, complétés par les autres membres du Comité Stratégique des Mesures Economiques Urgentes mises en place par Monsieur le Président de la République ont tour à tour fait le point sur la Mission confiée audit Comité Stratégique qui a visité notamment les provinces du Haut Katanga et du Kongo Central à l’effet d’améliorer le niveau de collecte des recettes publiques. A la suite de leurs communications, le Gouvernement a constaté la porosité constante des neuf frontières de la RDC qui favorise la contrebande de même que le non respect du Décret Présidentiel de 2002 fixant à 4 le nombre des services habilités à œuvrer aux frontières ainsi que des trop nombreux cas de fraude et de trafic d’influence qui ont contribué à une multiplication illégale des taxes et des services percepteurs, à la délocalisation des unités de production vers des pays voisins et à la criminalisation du commerce frontalier.

Après débats et délibérations sur cette mission, le Gouvernement a, pris les décisions suivantes :

1) La restauration effective de l’autorité de l’Etat et l’assainissement de l’environnement douanier à travers la suppression de toutes les taxes et frais administratifs illégaux aux frontières, la stricte observance du Décret limitant à quatre (4) le nombre des services publics aux frontières et des heures d’ouverture et de fermeture des postes frontaliers ainsi que de la suppression des barrières irrégulières ;

2) L’instauration des mesures de transparence et de lutte contre toute forme de tracasseries et la corruption à travers l’imposition d’un taux unique des taxes à répartir entre différentes structures prestataires des services, l’ouverture d’un numéro téléphonique vert d’alerte sur les tentatives de corruption et de violation des mesures, l’affichage obligatoire des frais de douane et taxes légaux et réglementaires aux frontières et l’inclusion de tous les services étatiques concernés dans le Guichet Unique. Une liste des agents de l’Etat indélicats et des personnes physiques ou morales qui violent ces dispositions au niveau de tous les postes frontaliers du pays est en élaboration et les sanctions leur seront infligées dans les prochaines vingt-quatre heures car il s’agit manifestement de criminels économiques récidivistes ;

3) En vue de lutter contre la dépréciation monétaire, le Gouvernement a en outre décidé un encadrement rigoureux des dépenses publiques et d’appuyer l’encadrement du processus de rapatriement des 40% des recettes d’exportation et leur injection réelle dans l’économie nationale ainsi que l’encadrement efficace des changeurs de monnaie à travers leur regroupement au sein d’Associations ou Coopératives d’intérêt économique ;

4) Au plan structurel, pour éradiquer la fraude et la contrebande, le Conseil des Ministres a décidé d’ériger systématiquement des plates-formes logistiques dans tous les postes frontaliers, d’informatiser et interconnecter l’ensemble des services, d’encourager le secteur bancaire à étendre le réseau financier et bancaires aux postes frontaliers, de conclure rapidement des accords bilatéraux et régionaux d’actualisation de la nature et du contenu du commerce transfrontalier, notamment avec l’Angola sur l’importation du carburant ;

5) Dans le but de relancer la production et de diversifier l’économie, le Gouvernement a décidé l’octroi des crédits aux structures publiques de production agricole comme le DAIPN et Bukanga Lonzo et l’octroi des crédits aux structures agro-pastorales privées développant des projets rentables.

Il convient de noter que ces cinq (5) mesures seront complétées par d’autres touchant essentiellement à la refonte de notre système fiscal pour une simplification des procédures.

Commencée à 09h45’, la quatrième réunion ordinaire du Conseil des Ministres a pris fin à 11H45’

Fait à Kinshasa, le 11 août 2017

Lambert MENDE OMALANGA

Ministre de la Communication et Médias,

Lire la suite...
Categories ACTUALITÉPOLITIQUE

Rdc : Joseph Kabila en visite de travail au Kongo Central

Le président de la République Démocratique du Congo, Joseph Kabila est arrivé ce mercredi en début d’après-midi à la ville portuaire de Matadi , au Kongo Central pour une visite de travail.
C’est le gouverneur de province Jacques Mbadu Nsitu qui l’a acceuilli au pont Mpozo accompagnait par d’autres autorités provinciales et notabilité locale avec une foule immense des fils et filles du Kongo Central, peu avant qu’il se rende à Boma.

Le Président de la République, Joseph Kabila Kabange, est arrivé à Boma à 16 h 40’ sous les applaudissements nourris de la population. Au volant d’un véhicule tout terrain, Joseph Kabila Kabange a franchi les douze kilomètres du boulevard qui porte son nom, encore en construction, jusqu’au centre ville de Boma.

Il a ensuite traversé le pont moderne portant également son nom, jeté sur la rivière Kalamu, avant de poursuivre son parcours sur la route nationale Boma-Muanda. A l’issue de ce tour de la ville, le Chef de l’Etat s’est dirigé vers sa résidence, sur l’ile de Mateba, au large du fleuve Congo.

Le chef de l’Etat Joseph Kabila à Kitona

Le Président de la République Joseph Kabila a présidé la cérémonie de sortie officielle du 2103 régiment, 141 et 341 bataillons Speciaux formés au centre d’instruction de Kitona

ACP

Lire la suite...
Categories ACTUALITÉPOLITIQUE

Le Chef de l’Etat, Joseph Kabila a échangé avec La vice-secrétaire générale des Nations Unies, Amina J Mohammed

Le président de la République, Joseph KABILA a reçu en audience la vice-secrétaire de L’ONU, Madame Amina J Mohammed ce mercredi au pavillon présidentiel de l’aéroport international de N’djili à Kinshasa, après plus de deux heures de vol en provenance de Lubumbashi, là où il a tenu une séance de travail avec les opérateurs de secteurs miniers.

Les deux personnalités ont discuté sur la situation sécuritaire du pays.

Quelques minutes plus tard, Joseph Kabila a reçu l’envoyé spécial de son homologue Burundais, Pierre Nkurunziza, Monsieur Guillaume Bunyoni , ministre Burundais en charge de sécurité qui a apporté le message de Pierre Nkuruziza auprès du chef de l’État Congolais.

F.Kamanda

Lire la suite...
Categories ACTUALITÉPOLITIQUE

Rdc : Joseph Kabila communie avec la Population de Lubumbashi

Le président de la République Démocratique du Congo a effectué une mission officielle à Lubumbashi, là où , il va tenir une séries des réunions de travail allant dans le sens de palier à la situation de crise economico-politique qui frappent de plein fouet la Rdc.

Dès son arrivée à Lubumbashi, Joseph Kabila se voit entouré d’une foule immense venue l’accueillir scandant les chants et danses pour exprimer leur joie envers le chef de l’Etat.

Dans tous ses déplacements dans les différentes Provinces , Joseph Kabila ne trouve plus d’espace devant son peuple qui vient souvent à ses côtés en très grand nombre, sans aucune mobilisation.

F. Kamanda

Lire la suite...
Categories ACTUALITÉPOLITIQUE

Rdc : Pour Stabiliser la Paix à Kananga, Joseph Kabila poursuit ses consultations

Soucieux de trouver les vraies solutions aux problèmes qui rongent la stabilité de la paix dans le Kasaï central, précisément à Kananga le Président de la République, Joseph KABILA a échangé ensemble avec le Vice-premier ministre de l’intérieur, Ramazani Shadari et plusieurs délégations des forces vives , des autorités coutumières et autres personnalités du Kasaï central.

L’exercice pourrait prendre plusieurs heures selon le protocole d’Etat.

Objectif: écouter tout le monde sur les causes et conséquences du phénomène terroriste Kamwina Nsapu en vue de mesures importantes à prendre pour l’intérêt supérieur du Kasaï central et celui d’autres provinces affectées par ce phénomène terroriste.

Presse Libre

Lire la suite...
Categories ACTUALITÉPOLITIQUE

Première Réunion des Ministres , Joseph Kabila a martelé sur l’organisation des élections dans un bref délai !

Investi il y a peu, le gouvernement Tshibala a eu sa première prise de contact avec le Président Joseph Kabila à l’hôtel du Gouvernement ce samedi 20 mai 2017.

Redressement de la situation économique du pays, stabilité de la paix , l’organisation des élections et l’amélioration des conditions de vie des congolais étaient au centre du conseil de Ministre présidé par Joseph Kabila. C’est une première prise de contact entre le Président de la République et son gouvernement dirigé par Bruno Tshibala.

Joseph Kabila a encouragé les 58 membres du Gouvernement à travailler pour l’intérêt du pays afin de répondre aux attentes des congolais qui attendent d’eux un résultat positif.
En bon père de la nation , le président Kabila a donné quelques conseils à ses collaborateurs. « je vous exhorte à éviter les conflits d’intérêts et népotisme dans la constitution de vos cabinetsrespectifs » a déclaré Joseph Kabila.

Il a insisté sur la mission phare gouvernement Tshibala, celle d’appuyer la Ceni dans sa charge d’organiser des élections démocratique, transparentes et non chaotiques le plutôt possible.

Joseph Kabila a martelé sur le defis sécuritaire dans les 26 provinces.

Presse Libre

Lire la suite...
Categories ACTUALITÉPOLITIQUE

JOSEPH KABILA – ALI BONGO ONDIMBA : Pour une Afrique centrale plus performante

À LIRE LE COMMUNIQUÉ FINAL SANCTIONNANT LA RENCONTRE ENTRE LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE GABONAISE, PRESIDENT EN EXERCICE DE LA CEEAC ET LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO

A l’invitation de Son Excellence Monsieur ALI BONGO ONDIMBA, Président de la République Gabonaise et Président en exercice de la Communauté Economique des états de l’Afrique Centrale (CEEAC en sigle), Son Excellence Monsieur Joseph KABILA KABANGE, Président de la République Démocratique du Congo a effectué une visite de travail le lundi 24 avril 2017 à Franceville, en République Gabonaise.
Au cours de leurs entretiens, les Deux Chefs d’Etat ont abordé les préoccupations relatives aux réformes institutionnelles en cours au sein de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC en sigle) et passé en revue la situation dans la Sous-région ainsi que les relations bilatérales entre les deux pays.
1. Réformes en cours au sein de la CEEAC

1.1 Les Deux Chefs d’Etats ont souligné l’importance des réformes institutionnelles au sein de la Communauté Économique des États d’Afrique Centrale et ont relevé la nécessité d’améliorer le fonctionnement des organes de l’organisation Sous-régionale pour la rendre plus performante afin de faire face aux défis de l’heure.
1.2 De même, ils ont mis en exergue la nécessité de consolider l’intégration économique de la sous-région, une des plus riches de notre continent, par la mise en oeuvre de projets intégrateurs notamment la Commission Internationale sur le Bassin Congo- Ogooué-Oubangui-Sangha.

2. Examen de la situation dans la Sous-région

2.1 Sur le plan politique, les Deux Chefs d’Etats ont échangé sur le déroulement du dialogue politique au Gabon et la situation en République Démocratique du Congo suite à l’accord politique du 31 décembre 2016.
2.2 Concernant la République Démocratique du Congo, le Président en exercice de la CEEAC, Son Excellence Monsieur ALI BONGO ONDIMBA a encouragé son Homologue Son Excellence Monsieur Joseph KABILA KABANGE pour les efforts qu’Il déploie dans le cadre du processus pour la tenue d’élections crédibles et apaisées.
2.3 Les Deux Chefs d’Etat ont décidé d’inscrire la situation en République Démocratique du Congo lors de la prochaine réunion ministérielle de la CEEAC qui se tiendra les 28 et 29 avril 2017 à Libreville.
2.4 Les Deux Chefs d’Etat ont condamné les attentats terroristes avec utilisation d’enfants dans la région du Lac Tchad par le groupe terroriste Boko Haram ainsi que les attaques terroristes dans la région du Kasai-Central en RDC.

3. Aperçu des relations bilatérales entre la RDC et le Gabon
3.1 Abordant les questions bilatérales, les Deux Chefs d’Etats ont salué l’excellence de leurs relations et ont réaffirmé leur volonté commune de renforcer les liens de coopération, d’amitié, de fraternité et de bon voisinage qui unissent si heureusement leurs pays et peuples respectifs.
3.2 Le Chef de l’Etat Congolais a saisi cette opportunité pour féliciter son Homologue Gabonais pour la qualité de l’organisation récente, par la République Gabonaise, de la Coupe d’Afrique des Nations de football 2017, évènement sportif auquel a pris part la RDC et qui participe à la promotion de la Jeunesse africaine et à l’intégration continentale.
3.3 Les Deux Chefs d’Etats ont réaffirmé leur attachement au respect de la souveraineté nationale conformément aux principes fondateurs de la Charte des Nations Unies et de l’Acte Constitutif de l’Union Africaine.

Au terme de leurs entretiens, les Deux Chefs d’Etat se sont rendus au Mausolée Omar Bongo Ondimba pour un hommage solennel à l’illustre disparu.
Les Deux Chefs d’Etat ont convenu de se rencontrer régulièrement, en vue de poursuivre leurs consultations sur les questions d’intérêts communs.
Son Excellence Monsieur Joseph KABILA KABANGE, Président de la République Démocratique du Congo a remercié Son Excellence Monsieur ALI BONGO ONDIMBA et le peuple Gabonais pour l’accueil et l’hospitalité dont sa délégation a été l’objet durant cette visite.

Fait à Franceville, le 24 avril 2017

Lire la suite...
Categories ACTUALITÉPOLITIQUE

ÉGYPTE – RDC : renforcement des relations bilatérales entre les deux pays, tête à tête Joseph Kabila et Abdell Fall Sissi

Son avion a atterri cet après-midi à l’aéroport international de Caire. Le président Rd-congolais est allé répondre à l’invitation de son homologue Égyptien,Abdel Fattah al-Sisi pour une coopération fructueuse entre les deux pays. jusque-là aucun communiqué officiel sur cette rencontre haute en couleur.

Lire la suite...
Categories SOCIÉTÉ

Affaire Passeport Biométrique : Une animosité opiniâtre des médias occidentaux contre Kabila

Le lynchage médiatique orchestré par Reuters et d’autres médias occidentaux pétris d’orgueil impérialiste contre le pouvoir de Kishasa est un coup d’épée dans l’eau. Cet acharnement contre Joseph Kabila n’a pas commencé aujourd’hui . Pour cause,son esprit patriotique émaillé d’un sens élevé du nationalisme met en péril les intérêts égoïstes des impérialistes qui ne rêvent que d’extorquer les richesses de la Rdc. Cette agence est au centre d’un vaste programme de lynchage médiatique qui accompagne toujours les pressions diplomatiques occidentales à certains tournants de la politique congolaise. Rappellez- vous en décembre 2016 , Bloomberg a fait des révélations mensongères sur des entreprises imaginaires attribuées à la famille Kabila,curieusement, Reuters crée encore une fausse affaire sur le prétendu 60$ que soutirerait la famille Kabila sur l’achat des passeports biométriques congolais.

Les observateurs avertis ont dénoncé cette démarche qui dénote de l’intox visant à secouer le pouvoir de Kishasa afin de parvenir à le renverser. Peine perdue, car , aucun congolais croit en ces médias occidentaux.

Approcher à ce sujet, le responsable de la firme Semlex a déclaré ce qui suit : « contrairement à ce que les gens peuvent croire et malgré les apparences, l’opération d’octroi de ce nouveau passeport ne correspond pas aux attentes de Semlex. On avait tablé sur une base de 30.000 passeports par mois pour atteindre 2 millions dans les cinq années imparties conformément aux dispositions du contrat, mais là nous nageons autour d’une moyenne de 10.000 par mois alors que les frais calculés sur la base de 30.000 sont restés fixes. » selon lui, la famille Kabila ne perçoit rien sur les frais d’achat du passeport.

Lire la suite...