Pour avoir agressé Me Deto à l’hôtel Karavia , le Général Luyoyo suspendu !

ACTUALITÉ SOCIÉTÉ

Une semaine après avoir violemment agressé et blessé Me Detou au niveau de l’os frontal, le général Luyoyo de la police nationale congolaise a été suspendu, le mardi 17 décembre, à l’issue d’un conseil de discipline à Kinshasa. A en croire Me Detou, le général Luyoyo s’est vu retirer toute sa garde y compris son arme, à Kinshasa où il a été convoqué pour être entendu.

« Je tiens à signaler que le document certifiant le retrait de ma plainte sur Facebook est un faux document. Je connais bien ceux qui sont en train de faire ce jeu. D’ailleurs ce faux document provient de l’Afrique du sud. Le dossier évolue comme il se doit et au moment opportun, je donnerai son évolution », a fait savoir maître Detou.

Figure du barreau de Lubumbashi, ce dernier a été brutalement frappé au niveau de l’os frontal par le général Luyoyo de la police nationale congolaise à l’aide de son arme la semaine dernière à l’hôtel Pullman Karavia à Lubumbashi. Un incident inattendu dû à une incompréhension.

Joint au téléphone par la rédaction de Media Congo presse, la victime relate les faits : « Nous étions à l’hôtel Pullman avec un couple d’ami venu de l’étranger pour quelques jours. Lorsque j’y étais, avant que le couple ne me reçoive, devant le hall, j’ai aperçu un homme en uniforme, et c’était le général Luyoyo. C’est ainsi qu’en bon citoyen, je me suis approché de lui et me suis présenté. Lorsque le général a tendu la main vers la femme de mon ami qui venait de l’étranger, cette dernière a hésité avant de tendre sa main gauche au général, chose que ce dernier n’a pas pu supporter. Il s’est agité en menaçant le couple y compris moi. C’est dans ce contexte d’incompréhension qu’il m’a cogné au niveau de l’os frontal et j’ai sérieusement saigné ».

Et de rajouter : « On a essayé de le calmer par les agents de l’hôtel, mais peine perdue. Si on avait été dans un cadre isolé avec lui, il aurait pu nous abattre », a fait savoir Me Detou.

Le général Luyoyo, momentanément suspendu, se trouve actuellement à Kinshasa devant les instances compétentes pour l’instruction.

Médias Congo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *