Sénat : À Kabila,Bahati promet un K.O au 1er Round

ACTUALITÉ POLITIQUE

Les anges et les démons sont étonnés et constatent avec dégoût la position actuelle du sénateur Bahati Lukwebo, Président national de l’AFDC et Chef de fil du regroupement AFDC/ALLIÉS. Bien que deuxième force politique reconnue au sein du Front commun pour le Congo, FCC en sigle; cette plate forme que dirige Modeste Bahati Lukwebo navigue à contre courant depuis la publication des résultats des élections du 30 décembre 2018.

Cet homme, Bahati à,aux côtés de Joseph Kabila occupé plusieurs fonctions d’Etat qu’il a géré avec beaucoup de légèreté en accordant plus de place à sa qualité de commerçant que d’homme d’Etat (si il l’a déjà était ).

Face à ses erreurs, sa famille politique lui a offert plusieurs chance de se rattraper afin de rectifier les tirs et mieux servir la République. À lui,Bahati; kabila a tout donné. Le sentiment le plus proche de l’amour étant la haine,il s’illustre aujourd’hui en véritable boureau de celui-là même qui a fait de lui ce qu’il est. Le sénateur BAHATI décide après l’annonce du Choix de Mtre Alexis Ntambwe Mwamba comme candidat au poste de président du sénat,d’aller en guerre contre Joseph Kabila, autorité morale du FCC et sénateur à vie.

Cette position du sénateur Bahati est une insulte au sacrifice de Joseph kabila qui a donné toute sa jeunesse pour servir ce pays, asseoir sa démocratie et offrir à ses 70 millions d’habitants, une passassion pacifique et civilisée du Pouvoir et faire de la République Démocratique du Congo un modèle dans la sous-region.

Convaincu qu’il part vainqueur dans cette bataille, l’homme Bahati aurait même rassuré à ses proches qu’il va battre Joseph Kabila au 1er Round, lui qui a jeté son dévolu sur la personne de ALEXIS NTAMBWE MWAMBA ,personnalité politique avec une expérience avérée et une probité morale irréprochable.

Dans l’opinion, plus d’un observateur avertis pense que Bahati à la tête du sénat serais une desacralisation de cette chambre des sages qui méritent un homme pondéré et modéré avec des os solides. Lui, Bahati Lukwebo,fera de cette chambre un marché (Zando) où tout pourrait être vendu. Même dans la bible,Christ avait fouetté et chassé des vendeurs dans la maison de son père.

L’honnêteté voudrait que le Sénateur Bahati se désiste en faveur du ticket que le FCC validera dans les jours qui viennent,au risque de descendre du ring avec toutes les dents cassées et un visage déformé.

Le peroquet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *