Breaking News

Recherchés par la justice Congolaise pour diffamation contre les autorités congolaises , Jean-Jacques Wondo et ses complices pris dans leur propre piège

Trop c’est trop , le sieur Jean-Jacques Wondo Omanyundu,  se présentant comme général 04 étoiles militant à Kinshasa contre le  Pouvoir Public, animant un site internet dénommé Défense et Sécurité du Congo Desc-Wondo.org, considéré comme une machine destructrice ayant pour but principal ; jeter l’opprobre aux responsables politiques congolais , surtout les proches collaborateurs du Président Joseph Kabila. S’en est pris
Comme dans ses habitudes à un autre collaborateurs du chef de l’Etat dans un article publié le 11 juin dernier.

C’est un secret de Polichinelle, pour n’importe quel internaute que les fausses nouvelles, propos haineux fallacieux et invectives sont les spécificités propres à Jean-Jacques Wondo Omanyundu, un quidam en manque de positionnement. Il s’est distingué par des invectives contre quiconque en espérant en tirer pécuniairement profit.

Ce spécialiste en Fakenews, a publié sur son site Web, en date du 11 juin 2018, un article intitulé «  Le régime Kabila traite t-il avec la mafia albanaise en Belgique : Blanchiment de capitaux et tueurs à gage ». Dans cet article le sieur Wondo allègue des faits qui portent gravement atteinte à l’honneur et à la réputation de Monsieur  Emmanuel  ADRUPIAKO qui a à travers son avocat conseil saisi les instances judiciaires. Pour que justice soit faite, sur les propos fallacieux et haineux portés contre lui par le promoteur dudit site de la haine.

Curieusement, ces allégations infondées reposant essentiellement sur la haine et la jalousie ont été relayées très rapidement par la RFI, comme pour donner du crédit à ces rumeurs aux origines douteuses, dans le seul but de nuire à la réputation de M. ADRUPIAKO qui d’ailleurs rejette en bloc toutes ses accusations gratuites portées contre sa personne. Pour sa part, l’avocat conseil de ce digne fils du pays abusivement incriminé a saisi la justice Congolaise pour rétablir la vérité sur ces Fakenews publiés dans le site Web Desc-Wondo.org.

Par ailleurs précise l’avocat conseil de M. ADRUPIAKO dans la plainte:  » Cet article d’une rare violence verbale avec des affirmations aussi bien gratuites , déplacées que caricaturales et qui tend à rattacher notre client à une certaine mafia albanaise qui jouit d’une réputation criminelle internationale, le rendant aussi co-auteur ou complice des activités criminelles internationale ».

Et de renchérir:  » ces allégations graves tout en portant préjudice à notre client violent également les lois pénales nationales qu’internationales ».

Amoureux des diffamations et dénonciations sans fondement logique Jean Jacques Wondo Omanyundu et ses complices sont cette fois-ci dans le collimateur de la justice.

Dossier à suivre !

F. Kamanda


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *