RDC – Sud Kivu: sévère mise en garde du Front Commun pour le Congo contre l’AFDC de bahati pour « provocation »

les présidents fédéraux et secrétaires exécutifs du FCC/Sud-kivu condamnent les « attitudes négatives » observées lors du meeting populaire du chef de l’État à Bukavu le mardi dernier.

Dans une déclaration politique datant du 09 octobre, ces cadres du FCC attribuent ces actes notoires aux acteurs politiques de l’AFDC-A de Bahati Lukwebo et en considère comme « une provocation pouvant conduire à des incidents de nature à troubler la quiétude et l’ordre public » dans le sud Kivu.

Ce communiqué dénote « Les injures publiques, proférées contre S.E. maitre Claude Nyamugabo » et « L’empechement du maire de la ville de Bukavu et du bourgmestre de la commune de Kadutu, tous membres du FCC d’accueillir le chef de l’Etat ».

De ce fait, frappant le point sur la table, le FCC/Sud Kivu condamne ces actes de déstabilisation et de provocation et [met en garde] leurs commanditaires », fait savoir ce communiqué qui est parvenu à presselibre.

Rappelons que Certains cadres du FCC dont l’actuel ministre de l’environnement et ancien gouverneur du Sud Kivu, Claude Nyamugabo, ont été victime de ce qui précède lors du meeting populaire tenu le lundi 07 octobre 2019 à la place de l’indépendance à Bukavu, par le président de la République Félix Tshisekedi Tshilombo.

BD Lovua

Related posts

Leave a Comment