Rdc : Faux, Emmanuel Ramazani Shadary n’est pas déguerpi !

ACTUALITÉ POLITIQUE

Selon les informations livrées par des sources autorisées, il se trame un complot politique contre le Secrétaire permanent du PPRD, Emmanuel RAMAZANI SHADARY.

En effet, depuis le vendredi 24 janvier 2020, une messe noire présidée par une Autorité du pays, pas n’importe laquelle, a été dite pour humilier injustement le Secrétaire Permanent du PPRD, Emmanuel RAMAZANI SHADARY.

Dérangée par son pouvoir politique à défendre les intérêts du peuple là où certains acteurs majeurs du pays tentent de les brader auprès des forces prédatrices, cette autorité qui en veut au Secrétaire permanent du PPRD aurait trouvé l’astuce, mieux la ruse politique pour lui nuire.

A en croire les sources d’informations bien recoupées, la stratégie consiste à le déposséder son épouse, l’Honorable Wivine PAIPO de la parcelle qu’elle occupe en bonne et due forme, parcelle située au n°6 de l’avenue des Orangers, dans la commune de la Gombe.

Alors qu’en 2016, cette parcelle était semblable à un logis des chauves-souris, l’honorable Wivine PAIPO, avait entrepris, sur fonds propres les travaux de la réfection totale de la parcelle jusqu’à dépasser la valeur vénale de celle-ci.

En effet, toute la procédure avait été suivie en commençant par la demande et l’obtention d’un arrêté de désaffectation d’une maison inhabitée et délabrée jusqu’à l’obtention du certificat d’enregistrement qui fait d’elle propriétaire.

L’Arrêté du Ministre n°031/CAB/MIN-HU/2018 du 22 Août 2018, portant désaffectation et cession d’un immeuble du domaine privé de l’Etat dans la ville province de Kinshasa, publié dans le journal officiel n°18 du 15 Septembre 2019, à la page 123 ainsi que le certificat d’enregistrement vol AGL551 folio 39 lui ont été délivrés tel que l’Etat le fait souvent pour la plupart de de son patrimoine immobilier.

Mais voilà que pour des raisons politiciennes surtout le dossier de la GECAMINE que SHADARY défend, cette plus haute autorité voudrait à tout prix l’humilier injustement Emmanuel RAMAZANI SHADARY, par une démarche honteuse à savoir, un déguerpissement forcé, dont le plan a été déjà concocté depuis vendredi 24 janvier 2020 après le Conseil des Ministres.

Le PPRD, première force politique du pays avec ses militantes et militants derrière promettent de ne pas se laisser faire dans cette situation. Et par conséquent, le PPRD demande au vice-Premier Ministre, Ministre de la justice de justice à faire respecter la loi quant à la procédure en la matière. Car, lorsqu’un propriétaire dispose d’un certificat d’enregistrement, seule une décision judiciaire peut trancher.

Les militants soyez vigilants, SHADARY fait peur !

Mbuyi M.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *