Breaking News

Rapport de l’audit du fichier électoral : « Les personnes enrôlées sans empreintes digitales peuvent être celles qui n’ont pas des doigts, soit mais ,soit même celles qui se livrent aux activités agro-pastorales » OIF

Selon le représentant de l’OIF G. Sangaré : « Le présent rapport de l’audit du fichier électoral est un travail commun de tous les membres du Comité composé des 5 partis de l’opposition, 5 de la Majorité Présidentielle et 5 de la société civile et experts de la CENI et de la communauté internationale »

C’est un ouf de soulagement pour la Commission Électorale Nationale Indépendante,CENI , les acteurs politiques congolais mais aussi la communauté internationale qui n’attendaient que la finalisation de l’audit du fichier électoral pour se rassurer de la tenue des élections au 23 décembre prochain. Tous les membres du Comité ayant concouru au travail de l’audit du fichier électoral ( membres de l’OIF , de l’ opposition et de la Majorité Présidentielle ) ont à l’unanimité déclaré que le fichier électoral est inclusif, exhaustif et actualisé mais perfectible.

Aux partis politiques et société Civile , l’Organisation Internationale de la Francophonie leur demande de jouer pleinement leur rôle de mobiliser les électeurs et de vérifier les listes électorales provisoires , cependant, la mission de l’audit de l’OIF regrette la très faible implication des partis politiques et de la société civile, en proportion du territoire national, et ce tout au long des opérations d’enrôlement.

Signalons par ailleurs que l’OIF a conduit cet audit sur invitation de la CENI avec comme objectif de procéder à l’analyse qualitative des données du fichier électoral en vue de renforcer la confiance des acteurs dans le processus électoral.

F. Kamanda

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *