Breaking News

Processus électoral : Pour le Front Commun pour le Congo , les opposants contestataires de la machine à voter ont peur des élections

Suite à la position surprenante des opposants congolais , celle de boycotter la tenue des élections à la date du 23 décembre prochain si seulement si la Commission Électorale Nationale Indépendante organisait les élections avec la machine à voter, le Front Commun pour le Congo estime que c’est un faux débat. Selon Néhémie Mwilanya l’un des membres du comité stratégique de ladite structure politique, « la loi électorale prévoit le vote peut avoir lieu par voie électronique ou par voie de bulletin à papier , au cours du processus électoral il sera fait usage de bulletins à papier qui sera déposé dans les urnes » a t-il déclaré devant les chevaliers de la plume au cours d’un point de presse organisé en la salle de conférence de l’hôtel Rotana à Kinshasa-Gombe.

Le directeur de cabinet du chef de l’État a dit tout haut que la décision définitive et irrévocable du FCC est celle de soutenir les élections du 23 décembre afin d’obtenir les élections à la date fixée par le calendrier électoral conformément au dialogue interdiocèsain mais aussi dans l’esprit de la constitution.

Pour sa part , Henri Mova sakanyi estime que le refus catégorique de l’utilisation de la machine à voter aux élections du 23 décembre par les opposants politiques congolais est un faux-fuyant , un faux débat car ils ne s’étaient pas préparés. Car dit, ces opposants ont peur des élections.

F. Kamanda

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *