Pour les membres du Comité stratégique du Front Commun pour le Congo : « Plus question de nommer un informateur, la majorité parlementaire est connue »

Depuis son échec à l’élection présidentielle du 30 décembre 2018 , le Front Commun pour le Congo était resté loin de la scène politique. Visiblement, il a repris son souffle.

C’est au cours d’un échange entre l’autorité morale du Front Commun pour le Congo, Joseph Kabila à Kingakati aux environs de 10 heures, que les présidents de regroupements politiques , signataires de la charte de ladite structure politique ont signé un acte d’engagement pour signifier sa force politique au sein des institutions parlementaires et pour réaffirmer leur soutiens indéfectibles à Joseph Kabila afin de renforcer la cohésion nationale.

« Nous avons la majorité parlementaire, voilà pourquoi nous sommes entrain de finaliser ce processus » a dit Néhémie Mwilanya, coordonnateur du comité stratégique du FCC.

À travers cet acte, il est difficile que le président Félix Tshisekedi puisse nommé un informateur car la majorité présidentielle est connue. La nomination du formateur du gouvernement interviendra peut-être dans quelques jours. A déclaré un haut cadre du FCC.

F. KAMANDA

Related posts

Leave a Comment