Breaking News

Le Plan de déstabilisation contre le nouveau comité de l’Union Panafricaine de la Jeunesse : dévoilé et avorté

En effet, accusé par la commission de l’Union Africaine de ne pas avoir atteint le quorum lors du 5e Congrès de l’UPJ et selon les contestations de certains États non connus et Candidats Malheureux, l’UPJ a produite une video en image avec les preuves attestants que la liste des délégués a été adoptée sans contestations puisque le quorum était largement atteint.
Plus de 32 Pays Africains étaient présent à ce Congrès dans le moin de 44 pays ayant Les Conseils Nationaux de la Jeunesse qui sont les membres de plein droit.
Conformément au texte de l’UPJ, les votes se déroule à main levée impossible donc de truquer à ce genre d’élections. Les candidats malheureux devront en toute conscience et sportivité attendre 3 ans pour tenter à nouveau leurs chances pour se faire élire.
Il possible selon des analystes qu’une main noire soit derrière cette manoeuvre de mauvais goût qui a pour but de ternir l’image de l’UPJ mais aussi celle de la RDC pays qui dirige cette Organisation Panafricaine depuis novembre 2014.
Voyant la montée en puissance de cette Organisation des jeunes qui ne ménage aucun effort dans les plaidoyers qui aboutissent à des grandes décisions au niveau du continent.
A quelques jours du debut du sommet des chefs d’États de Gouvernement qui va matérialisé l’operationalisation du Fonds Africain de la Jeunesse oeuvre du plaidoyer de l’Union Panafricaine de la jeunesse, certaines mains noirs au niveau de la Commission de l’UA semble vouloir écartée la jeunesse car elle considère l’UPJ de blocage dans les processus qui ne leurs donnent pas la liberté de faire ce qu’ils veulent.
Comme la justice triomphe toujours sur l’injustice les révélations audios visuelles démontrent que tout s’est fait de manière transparente et Démocratique.
Sur la vidéo l’on voit très bien la Présidente de l’UPJ Francine MUYUMBA entrain de faire un appelle nominal des délégués présents qui ont répondu présent et confirmé leurs présences sans une quelconque contestation. Sur la même vidéo, il est très visible que la salle était bien pleine avec aux premiers rangés les chefs principaux des délégations.
Ces allégations de certains membres de la Commission de l’Union Africaine considérées comme un plan avorter visant la déstabilisation de la jeunesse Africaine.
Dans un communiqué datant du 20 janvier 2018 signé par le secrétaire général Soulemane Satiguy SIDIBE, l’UPJ dit avoir appris avec regret et consternation le communiqué de la Commission de l’Union Africaine mettant fin à la collaboration entre la CUA et le nouveau comité exécutif de l’UPJ. Ce communiqué non fondé sur la régularité du processus électoral et le déroulement du 5ème Congrès de l’UPJ, vise simplement à déstabiliser de l’UPJ et à diviser d’avantage la Jeunesse. L’UPJ appelle la Commission de l’UA à plus de responsabilité et d’équité. Le Comité exécutif élu de l’UPJ demande à la CUA de ne pas se laisser influencer par les États ayant des fonctions en son sein en prenant des décisions qui la décrédibilise.
Les membres du Comité exécutif de l’UPJ réaffirme son engagement au service de la Jeunesse Africaine et de sa diaspora qui leurs ont placés à la tête de cette institution et rassurant quant à leurs disponibilités à travailler sans relâche avec la Commission de l’Union Africaine pour l’intérêt supérieur du Continent.

Ci – dessous le communiqué de l’UPJ.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *