Operation « Kin Bopeto », Gentiny Ngobila tâtonne !

Des poubelles toujours dans leur état de départ, des odeurs nauséabondes se dégageant des ordures ménagères déposées aux alentours des rues de la ville, voilà l’image que continue à refléter Kinshasa, cette mégapole congolaise qui provoque colère et indignation chez les habitants qui déplore l’inaction de « Kinshasa bopeto ».

En effet, lancé par le président Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo le 19 octobre dernier, la campagne d’assainissement Kinshasa bopeto, reste un conte de feu dans les bouches des kinois.

Jusqu’à la journée d’hier aucune image digne d’une ville miroir;  » Kinshasa Bosoto » continue a tourmenté les nuits du gentil gouverneur Gentiny Ngobila.

Le même style de salongo demeure. Les policiers qui récoltent le « Mbongo Ya salongo », sans faire ledit salongo. Les commerçants qui attendent 10 heures pour réouvrir leurs boutiques sans être inquiétés. Voilà le cauchemar que Gentiny n’a pas réfléchi avant le lancement du grand  » Kin Bopeto ».

Faisant état de plus de 10 000 tonnes des déchets par jour, André Kimbuta estime que  » si l’argent ne suit pas, l’opération Kin-Bopeto va échouer”.

Validé par l’Assemblée provinciale de Kinshasa, le programme de société du gouverneur frôlait le 2 milliards à mobiliser (Qui proviendront des taxes, sous réserve des sommes qui disparaissent). Or Kin Bopeto qui est une partie dudit programme est estimé à plus de 360 millions d’euro de budget pour son exécution, soit le 20% du budget. Dans l’entre-temps la ville doit rembourser les dettes encaissées par le passé, estimées à plus de 20 millions. Vaste blague.

Jusqu’alors, la seule commune de Gombe reste sans poubelle. Si poubelle il y a, l’évacuation des déchets n’est pas organisée. Quid ? Si le seul centre-ville fait souffrir l’exécution de ce programme titanesque, quel sera l’issue de son exécution à Tshangu et Mont Amba? Comment pouvons-nous lancé un gra’d projet comme « Kin Bopeto » sans avoir prévu les outils indispensables pour sa réussite ?

Le seul centre d’enfouissement technique de Mpasa craque depuis Kimbuta. Où serait les trois sociétés qui devraient travailler dans la collecte et le recyclage des immondices ? Es-ce une promesse « sentimentale » de plus ?

« Nous allons avoir les rapports de chefs de quartiers et des bourgmestres et avant la fin de la semaine nous allons primer les quartiers les plus propres, soit un quartier par  commune. Ces quartiers obtiendront une enveloppe qu’ils vont dédier à l’embellissement de leur quartier », avait déclaré le coordonnateur de kin Bopeto, Germain Mpundu. On se demande, d’une part c’est une opération volontariste et de l’autre on paye les meilleurs ?

Ce qui est vrai, la réussite de cette opération dépend à 80 % de la disposition citoyenne de chaque Kinois. Et non des chiffres. André Kimbuta en connait mieux, lui qui comptait sur des taxes pour un kin la belle. Résultat, échec.

Beaucoup nous qualifieront de sceptique et de pessimiste. Mais quand le réalisme frappe aux yeux inutile d’en cacher. On le dit tout haut, la réussite du programme « Kinshasa Bopeto » est ce qu’attend tout congolais de souche. Hélas la précipitation dans son exécution inquiète.

Bdl

Related posts

Leave a Comment