Néhémie Mwilanya : « L’Autorité morale attend de la part des participants, une réflexion qui va au-delà de victoire d’aujourd’hui et qui permettra au FCC de se hisser à la hauteur des enjeux futurs »

ACTUALITÉ POLITIQUE

Le coordonnateur du Front Commun pour le Congo, Néhémie Mwilanya a , au cours de son allocution devant ses camarades, retracé tout d’abord en quelques lignes, les aléas vicissitudes rencontrés par sa famille politique après le processus électoral de 2018, en reconnaissant l’échec du candidat du Front Commun pour le Congo, à l’élection présidentielle de passée suite à la traîtrise au plus haut niveau au sein du FCC. Cependant, il a donné les grandes lignes à suivre pour préparer en conséquence les échéances électorales futures afin de reconquérir le pouvoir au sommet. « Nous estimons contribuer à la consolidation du seuil électoral, réformer pour un meilleur fonctionnement du FCC.La reconquête du pouvoir passe immanquablement par une remise en question, visant à faire coïncider, le mode de fonctionnement de notre plateforme, avec les idéaux qu’elle défende de manière à limiter les effets pervers … Dans cette perspective, la problématique de la restructuration du FCC, qui se pose plus justement, devrait également faire l’objet d’un échange mûr des participants ,dans l’objectif de doter notre plateforme d’organes lui permettant de poursuivre la défense de ses valeurs en renforçant d’avantage l’adhésion de la population. La restructuration de l’équipe des communicateurs dans l’objectif d’améliorer le contenu communicationnel. La contribution du FCC à la Nation et au bon fonctionnement des institutions de la République … » a t-il déclaré.

C’est une façon pour le coordonnateur du Front Commun pour le Congo de faire une autopsie de cette plus grande machine politique qui selon lui, a perdu l’imperium suite à son échec à l’élection présidentielle. Mais aussi un réarmement moral des membres du FCC.

« Au moment de conclure mes propos, j’invite tous les participants à puiser l’inspiration dans l’engagement politique de notre autorité morale, qui bien qu’exposer aux intempéries de l’histoire, a su tracé, grâce à ses convictions et à sa constance la voix qui surpasse les épreuves … » a t-il souligné.

Dans l’entretemp, les membres du FCC seront internés, pendant trois jours , à Mbuela Lodge à 120 km de Kinshasa, soit à Kisantu dans la province du Kongo-Central. Sauf imprévu, ses assises prendront fin ce jeudi 28 novembre 2019.

F. Kamanda

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *