Mort mystérieuse du Général Delphin Kahimbi : Interdit de voyager , suspendu, désarmé et retrouvé mort en sa résidence !

ACTUALITÉ Sécurité

C’est une très mauvaise nouvelle pour les FARDC. Celui qui est jusque-là Chef d’état-major adjoint des FARDC en charge du renseignement, le Général Delphin Kahimbi a été retrouvé mort en son domicile situé au Camp Kokolo alors qu’il devait répondre à une audition ce même vendredi à 15 heures. Une perte énorme pour l’armée congolaise et pour sa famille.

Interdit de quitter le sol Congolais.

Le chef d’Etat major adjoint en charge des renseignements militaires Delphin Kahimbi a été interdit de quitter le territoire ce jeudi 20 Février 2020 par la DGM, alors qu’il devait se rendre en Afrique du Sud pour se faire soigner, selon nos sources.

Suspendu de ses fonctions le 27 février 2020.

Delphin Kahimbi est soupçonné de violations des droits de l’homme et la préméditation d’un prétendu coup d’état contre l’actuel président de la République.
Si le mystère plane encore sur les motifs réels de cette suspension, certains évoquent des détournements de fonds, d’autres des missions opérées à l’étranger sans en avoir reçu l’autorisation de sa hiérarchie, tout le monde a pu constater la réaction rapide des autorités américaines. Ce fut d’abord l’ambassadeur américain qui, sur twitter a expliqué « Comme nous l’avons déclaré constamment, ceux qui sont corrompus, commettent des violations des droits de l’homme ou qui perturbent le processus démocratique doivent être tenus pour responsables ». Deux heures plus tard, c’est Peter Pham, l’envoyé spécial des Etats-Unis dans la région des Grands Lacs, de passage récemment à Kinshasa, qui ajoutait : « Nous assistons à une étape importante dans la lutte contre la corruption & l’impunité en #RDC pour laquelle @Presidence_RDC et le gouvernement devraient être applaudis. Comme je l’ai dit récemment à #Kinshasa, personne n’est au-dessus de la loi.»

Plusieurs constats s’imposent, cette suspension répond aux demandes des Etats-unis qui avaient expliqué récemment qu’ils ne pouvaient s’engager militairement dans l’est aux côtés de la RDC tant que le ménage n’avait pas été fait dans les rangs de l’armée. 

Désarmé jeudi soir selon Politico.cd

Selon ce média en ligne , un membre des services de sécurité de la maison civile du Chef de l’État a débarqué hier dans la nuit au domicile du général Delphin Kahimbi à l’Ouest de Kinshasa,afin de procéder à son « désarmement « .  » Il a débarqué avec une importante escorte des militaires qui ont démobilisé la garde du Général, lui demandant de rendre tout équipement militaire qu’il aurait en sa possession « . relate une source requit à l’anonymat à Politico.cd.

 » Selon cette source, le Général Kahimbi a  » obtempéré  » sans résistance.  » a mentionné Politico.cd dans son article publié ce vendredi 28 février 2020

L’on se demande pourquoi tous ces événements malheureux se sont succédés jusqu’à sa mort ? Qu’avait-il concrètement fait ? Pourquoi était-il désarmé ? Comment est-il mort ? Le coup d’éclairage à toutes ses questions sera donné après la clôture des enquêtes par les FARDC.

D. Kalunga

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *