Lutte contre Ebola : Le cap de 1000 survivants atteint

Santé

Un communiqué de presse conjoint de l’OMS, du pam, de l’UNICEF et de sauver les enfants annonce la guérison d’une 1000e personne atteinte d’Ebola.

«Je n’avais jamais pensé y arriver au début, mais maintenant que je suis guérie, je veux retourner dans ma communauté et leur dire de se faire soigner rapidement s’ils sont touchés, car ils peuvent réellement survivre», a déclaré Kavira, le survivant d’ebola.

Le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, a remis à Kavira son certificat de survivante d’Ebola au début du mois de septembre.

Retenons que le foyer, déclaré le 1er août 2018, a commencé au Nord-Kivu et s’est depuis étendu à certaines parties des provinces de l’Ituri et du Sud-Kivu. Actuellement, la transmission active est limitée à l’Ituri, dans plusieurs points chauds – Mambasa et Mandima – mais l’épidémie évolue dans un environnement extrêmement complexe, caractérisé par une infrastructure sanitaire médiocre, une instabilité politique, l’insécurité, la méfiance et la résistance de la communauté, et par des conflits persistants groupes armés.

«Chaque survivant nous donne raison et la motivation pour continuer à renforcer notre combat contre Ebola, mais chaque survivant nous rappelle également qu’il y a des vies que nous n’avons pas pu sauver», a déclaré David Gressly, coordinateur de la réponse d’urgence à Ebola.

Bien qu’il s’agisse de l’épidémie d’Ebola la plus longue et la plus longue que connaisse la RDC, de nouveaux outils sont maintenant disponibles pour aider à stopper le virus et sauver des vies. Un vaccin très efficace (dont l’efficacité s’est révélée être de 97,5%) a protégé plus de 226 000 personnes. De nouveaux traitements, qui, d’après les résultats d’études récentes, peuvent sauver plus de 90% des personnes qui arrivent tôt pendant leur maladie, améliorent le taux de survie des personnes infectées par le virus Ebola.

Dans le cadre de la réponse d’urgence, le Programme alimentaire mondial fournit de la nourriture aux survivants d’Ebola et aux personnes potentiellement porteuses du virus. Ainsi, ils n’auront pas à quitter leur maison pour acheter de la nourriture et pourront donc facilement être surveillés s’ils développent des symptômes.

BD Lovua

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *