Breaking News

L’Union Européen exige une enquête judiciaire quant aux événements malheureux du 21 janvier et invite les acteurs politiques à promouvoir le dialogue pour parvenir à l’organisation d’élections

La représentation de l’Union Européenne en Rdc condamne fermement les violences policières et invite les acteurs politiques congolais à tout mettre en œuvre pour parvenir à l’organisation d’élections en 2018 , dans un esprit de dialogue

Dans sa déclaration, le porte-parole de l’Union Européenne en République Démocratique du Congo a déploré tout d’abord le violences commises par les forces del’ordre lors ds manifestations organisée par le Comité Laïc de Coordination qui selon lui , a encore entraîné de nouvelles pertes humaines et de très nombreux blessés.

« Il appartient à l’ensemble des acteurs congolais de tout mettre en œuvre pour parvenir à l’organisation d’élections en 2018, dans un esprit de dialogue. Le cadre est tracé par la Constitution et l’Accord politique de la Saint Sylvestre, et rappelé par le Conseil de Sécurité des Nations Unies dans sa résolution 2348 (2017). Il incombe aux autorités congolaises de garantir le respect et le plein exercice des droits humains et des libertés fondamentales, y compris le droit de manifester pacifiquement. Il s’agit d’un élément essentiel qui, combiné aux mesures de « décrispation » prévues dans l’Accord, est indispensable pour l’organisation d’élections crédibles. » a t-elle précisé, en confirmant son soutien indéfectible à la Monusco et l’Union Africaine. « nous utiliserons tous les instruments à notre disposition pour contribuer à une alternance politique pacifique en RDC.

F. Kamanda

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *