Libye : Vente aux enchères des migrants , Francine Muyumba tire la sonnette d’alarme

Depuis l’Espace Kasai où elle se trouve , la Présidente de l’UPJ qui accompagne le ministre d’État en charge de la fonction publique dans la sensiblisation des Jeunes au Programme Jeune Professionnel  » JPO » a fait part de son indignation.
Dans un communiqué datant du 18 novembre 2017, Francine Muyumba Présidente de l’UPJ a dénoncé ce qu’elle qualifie d’acte inhumain et inacceptable. Elle a appelé l’Union Africaine à vite réagir en mettant notamment en place une commission en charge d’enquêter sur place en Libye et établir la véracité des faits pour punir les auteurs de ces atrocités.
Elle appelle les dirigeants à l’operationnalisation du Fonds Africain pour le développement de la Jeunesse adopté lors du dernier sommet des chefs d’État et des gouvernements de l’Union Africaine à Addis Abeba, proposant que ce fonds puisse aussi prendre en compte la situation des migrants se trouvant sur le sol Libyen. Elle a une nouvelle fois fait appelle aux autorités du continent Africain à accélérer leurs politiques sur la Jeunesse, ceci pour permettre aux jeunes africains de se sentir mieux chez soit en lieu et place d’aller à la recherche du bonheur ailleurs et pour nombreux d’entre eux laisser leur vie sur la méditerranée.


Related posts

Leave a Comment