Les députés Nationaux mettent Félix Tshisekedi en garde sur son intention de dissoudre le parlement en violation de l’article 148 de la constitution !

ACTUALITÉ POLITIQUE

Profitant de sa présence à Londres pour une séance de travail avec les investisseurs Anglais, le Président de la République a, au cours de son échange avec les ressortissants RD-Congolais vivants au Royaume-Uni , dévoilé ses intentions, celles de dissoudre l’actuelle Assemblée Nationale, mais en violation de l’article 148 de la Constitution , qui d’ailleurs stipstipule que la dissolution de l’Assemblée Nationale se fait « en cas de crise persistante le Gouvernement et de l’Assemblée Nationale … » donc du moment où il n’y a pas crise entre les deux institutions, le Président de la République ne peut aucunement s’amuser à faire une telle aventure.

« Je n’ai pas besoin de créer une crise en #RDC. Mais visiblement il y en a qui veulent me pousser à bout et faire que je puisse dissoudre l’assemblée nationale. S’ils multiplient des crises, ils vont me pousser à cette décision » a déclaré Félix Tshisekedi devant les combattants de l’UDPS. Une déclaration qui a suscité la colère des élus du peuple.

Que dit concrètement l’article 148 de la constitution ?

« En cas de crise persistante entre l’Assemblée Nationale et le Gouvernement , le Président de la République peut ,après consultation du Premier Ministre et des présidents de l’Assemblée Nationale et du Sénat, prononcer la dissolution de l’Assemblée Nationale… ». C’est clair que sans concertation avec d’autres institutions, le président de la République n’a pas le pouvoir de dissoudre le parlement.

F. Kamanda

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *