Breaking News

L’ appel à une troisième marche par le Comité Laïc de Coordination , une pomme de discorde entre le Rassemblement, Lucha et l’église catholique !

La dernière intervention du Secrétaire général de l’Udps, Jean-Marc Kabund-A-Kabund sur le partenariat entre l’église catholique et l’Udps au sujet des manifestations de la rue, fait couler beaucoup d’encre au sein du Rassemblement de forces acquises au changement.

Le troisième appel à la marche par le comité laïc de coordination pour ce dimanche 25 février 2018 , risque d’être moins suivi par les militants des certains partis politiques membres du Rassemblement aile Limete et d’autres membres de la Lucha , qui se disent humilier par le propos de Kabund , qui selon eux , a balayé par un revers de la main toutes les efforts qu’ils ont consenti, mais aussi « la transition sans Kabila » une proposition illogique selon certains membres du mouvement citoyen Lutte pour le Changement, qui estiment que la démarche que mène le CLC risque de compromettre le calendrier électoral.

Que réclame concrètement le CLC ?

Dans son communiqué publié le 10 février dernier, le Comité Laïc de Coordination ne dit pas clairement le pourquoi de sa démarche insurrectionnelle visant le renversement du régime constitutionnel qui visiblement s’engage à consolider la démocratie à travers l’organisation des élections libres, démocratiques et transparentes au mois de décembre prochain.

Selon certaines sources, ces membres du comité laïc de coordination ont transformé l’église catholique à un pactole pour survivre du fait que la plupart des membres du CLC ont tous été évincé soit de l’administration publique suite au détournement de fonds publics soit à une organisation internationale.

Certains analystes Politiques estiment que le comité laïc de coordination est une caisse de résonance de Katumbi, qui a pour mission de créer le chaos pour dédouaner Moïse Katumbi de son dossier avec Stoupi afin qu’il revienne en homme libre.

Carine Ngalula

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *