JUSTICIA Asbl ET LUCHA EN RENFORT POUR DIABOLISER FRANCINE MUYUMBA

ACTUALITÉ SOCIÉTÉ

Qui veut noyer son chien l’accuse de rage

Les organisations de défense des droits de l’homme et les mouvements citoyens opérant sous nos tropiques ont ceci de commun qu’ils sont grassement financés par la haute finance internationale, très intéressée par les matières premières que recèlent le sol et le sous-sol du continent noir. L’enjeu devenu secret de Polichinelle est tout simplement de maintenir sous une perpétuelle tutelle inavouée des entités étatiques en les mettant dans l’incapacité de s’autodéterminer, c’est-à-dire en les privant de toute souveraineté sur leur sol et sous-sol. C’est la raison pour laquelle, malgré un angélisme apparent, les organisations des droits de l’homme mettent toujours un point d’honneur à voir le diable partout, surtout chez ceux des africains qui se distinguent par leur sens élevé de patriotisme et de panafricanisme.

Par ailleurs, le fait que la Présidente de l’UPJ soit proche de la famille politique du président honoraire, Joseph Kabila Kabange, accusé d’avoir promulgué un code minier opposé à la boulimie du capitalisme marchand, en fait une cible privilégiée des professionnels de la diabolisation que sont les organisations de droits de l’homme aux ordres et autres mouvements citoyens téléguidés.

Jean Bodin Shimuna Luvumbu
Philosophe et essayiste

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *