Incendie de l’entrepôt central de la CENI : Selon Lambert Mende Omalanga, le Gouvernement a pris toutes les dispositions qui s’imposent pour élever le niveau de sécurité

Le Gouvernement Congolais a exprimé ses inquiétudes, par le biais de son Porte-parole, au sujet des actes de violence qui visiblement émaillent le processus électoral dans le déroulement de la campagne électorale qui est entrée dans sa dernière ligne droite.

« Alors que la campagne électorale se déroulait jusqu’ il y a peu sans incident majeur , des personnes connues pour leur extrémisme et qui ont , de toute évidence, reçu ou se sont données la mission de torpiller ou de décrédibiliser ledit processus électoral, s’adonnent depuis quelques jours à un travail de sape organisé » souligne Lambert Mende Omalanga, qui estime que les membres de la coalition LAMUKA ont même annoncé dans un Tweet qu’ils brûleront les machines à voter. Preuve d’un complot bien préparé ayant comme but de bloquer le processus électoral.

Suite aux attaques contre des femmes inoffensives lors de la caravane du Front Commun pour le Congo à Lubumbashi dimanche dernier, l’incendie du tribunal de paix de la commune de la Kenya dans la même ville sont là, selon Lambert Mende, le fait d’un groupe d’ores et déjà bien identifié qui vise à créer une ambiance délétère et un climat de chaos propices à une crise post-électorale.

En ce qui concerne la sécurité du processus électoral, il n’y a pas à craindre car dit-il, Le Gouvernement Congolais a mis toutes les batteries en marche pour sécuriser ledit processus électoral en cours.

C. Ngalula

Related posts

Leave a Comment