Breaking News

Grand Katanga : Plusieurs Katangais s’insurgent contre la manipulation populiste

Plusieurs fils de l’espace Katanga sont montés au créneau pour dénoncer les maux qui ont fragilisé leur prépondérance au sommet de l’Etat. Contrairement à ce que d’aucuns pensaient, plusieurs katangais ne partagent pas la posture belliqueuse et de l arrogance de l’ancien Gouverneur du Grand Katanga, Moise Katumbi.

Depuis lundi 27 Mai 2019, des voix s’élèvent dans le grand Katanga pour dénoncer la manipulation de l’opinion publique par un discours populiste, qui ne répond pas aux enjeux du moment. 

Samuel MONGA, juriste et Analyste politique,  originaire du Haut Lomami, qui intervenait dans « Entretien », un magazine phare de la RTNC à Lubumbashi, a fustigé l’acharnement dont est victime, Joseph Kabila, Autorité morale du Front Commun pour le Congo, salué pourtant par tous, pour la passation civilisée et apaisée du pouvoir.

L’analyste déplore au passage, le manque de solidarité et d’unité du bloc Katangais, qui s’est autodétruit  en s’acharnant sur son leader politique.

Samuel MONGA, a par ailleurs condamné la personnalisation des enjeux politiques alors que les intérêts sont avant tout collectifs. 

Saluant la main tendue de l’Autorite Morale du FCC, par la désignation du Premier Ministre, l’analyste exhorte ses frères à soutenir les institutions actuelles et le Président honoraire, détenteur de levier de pouvoir. 

Giscard KAMWANGA, juriste et analyste indépendant, originaire du Tanganyika, a ce mardi, au cours d’un débat contradictoire, sur la télé HK6, fustigé l’incohérence et de l’ambiguïté du discours de Moise Katumbi, pleins d’attaques personnelles et infondées contre Felix Tshisekedi, Président de la République et Joseph Kabila, Autorité Morale du FCC. 

Il a par ailleurs fait remarqué que le FCC reste la plus grande politique de la RDC, ce dont les Katangais devraient être fiers. 

Papy PUNGU, Président National de la Ligue des Jeunes du PPRD, au cours d’une conférence de presse, tenue hier lundi, au siège du parti cher à Joseph Kabila, a invité ses frères d’être manipulé. « Nous devons éviter les erreurs du passé. C’est depuis l’indépendance que nous, les Katangais sommes utilisés pour les sales besognes. Je demande à mes frères d’éviter à ce que l’histoire de Tshombe ne se répète, a-t il martelé. 

Me Aimé Kilolo, a quant à lui demandé à ses frères Katangais de rester unis. Il a par ailleurs à Moise Katumbi de soutenir les institutions de la République et de ne pas laisser instrumentaliser par les occidentaux, pour des intérêts personnels. 

Donat Tshimboj, Rapporteur de l’Assemblée Provinciale de Lualaba, a mis en garde l’ancien Gouverneur du Katanga, à cause de ses propos tenus, au cours d’une conférence de presse tenue après son retour à Lubumbashi. 

Il ressort de toutes ces interventions que l’heure n’est plus à la division et à la manipulation de l’opinion, mais par contre à la rencontre des attentes réelles de la population.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *