Breaking News

Genève : Marie-Ange Mushobekwa apporte des précisions sur le travail abattu par la RDC dans la poursuite des auteurs de tueries, massacres et violations des droits de l’homme et rejette le rapport d’experts internationaux

Comme elle en a la coutume, la femme de fer du Gouvernement Tshibala , la ministre des droits humains, Marie-Ange Mushobekwa ne se fatigue pas pour défendre à bras-le-corps l’image de son pays quant à la situation des droits de l’homme. Au cours de son périple à Genève, là où, il s’est tenu la réunion de la 38 ème session du Conseil du Conseil des droits de l’Homme , Marie-Ange Mushobekwa a tout d’abord remercié l’équipe d’experts internationaux pour la mission qu’elle a effectuée, mais tout en regrettant que ledit travail soit fait à la va vite. « Le Gouvernement congolais a soutenu énormément la résolution 35/33 votée à l’unanimité par le conseil des Nations-Unies aux Droits de l’Homme le 23 juin 2017 , pour permettre la manifestation de la vérité sur la situation du Kasaï. La RDC a aussi apporté sa totale coopération à l’équipe d’experts internationaux dans le déroulement de leur travail en leur facilitant l’accès à toutes les sources d’information » a t-elle souligné en précisant que la précipitation du travail d’experts internationaux sème un doute sur l’authenticité de certains éléments dans ces enquêtes. « L’équipe d’experts internationaux nommée par le Haut-Commissaire des Nations-Unies le 26 juillet 2017 ,n’a pu se déployer sur le terrain que six mois plus tard. Cela , non pas du fait des autorités congolaises, mais plutôt un problème logistique du système des Nations-Unies. Ce qui veut dire en clair qu’en réalité la collecte des renseignements ne s’est faite que pendant six mois au lieu de 12 mois tel que prévu par la résolution 35/33 » a-t-elle ajouté.
kk

Selon Marie-Ange Mushobekwa l’équipe d’experts n’a pas pu se rendre dans les provinces du Kasaï que deux fois , et cela pour de brefs séjours.

F. Kamanda

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *