Francine Muyumba a fait entendre la voix de la jeunesse congolaise auprès de Kengo Wa Dondo et Aubin Minaku

La présidente de l’Union Panafricaine de la jeunesse, Francine Muyumba ne dort pas sur ses lauriers depuis sa réélection à la tête dudite institution juvénile. Elle continue de plaider pour la cause de la jeunesse auprès de décideurs politiques dans le souci de réaliser sa vision axée sur la propulsion de la jeunesse Africaine.

C’est ainsi qu’après une rencontre avec le vice-premier Ministre en charge de l’intérieur et Sécurité pour l’intégration des jeunes dans la territoriale, elle a opté pour le parlement à la rencontre des présidents de deux chambres du parlement congolais. L’honorable Aubin Minaku, Président de l’assemblée nationale qui l’a reçu ce mercredi dernier avant qu’elle soit reçu en suite par Léon Kengo Wa Dondo président du Sénat le vendredi 12 janvier 2018.

À la chambre basse du parlement

Francine Muyumba est allée recevoir les félicitations et les encouragements de la par de l’Honorable Président de l’assemblée Nationale Aubin MINAKU à l’occasion de la réélection de la RDC à la tête de l’Union Panafricaine de la Jeunesse.
A cette rencontre, la Présidente de l’UPJ a rappelé son engagement pris à la suite de sa réconduction à promouvoir encore plus les intérêts de la jeunesse congolaise en particulier et ceux de l’Afrique en general, occasion pour elle de remercier l’honorable Président, son Bureau et l’ensemble des Élus Nationaux pour l’adoption en décembre dernier en réponse à son plaidoyer datant de longtemps de la loi autorisant la RDC à ratifier la Charte africaine de la jeunesse.
Durant leurs échanges elle a également sollicité de lui, le suivi pour la mise en oeuvre effective par le gouvernement de cette politique Africaine en matière de la jeunesse, Promulgué par le Chef de l’État Joseph Kabila le 24 décembre dernier.
La Charte Africaine contient les droits et devoirs de la jeunesse Africaine et oriente les gouvernements des pays de l’Union Africaine à matérialiser plusieurs programmes au profit de la Jeunesse du Continent.

Ils ont soulevé ensemble l’exécution des initiatives nationales visant à promouvoir la jeunesse en RDC, notamment la mise en place du fonds national pour la promotion de l’entrepreneuriat qui est l’initiative du Président de la Republique Chef de l’Etat Joseph Kabila Kabange.
Pour accélérer la concrétisation de cette initiative présidentielle, Francine MUYUMBA a fait savoir qu’elle compte sur l’implication des élus du peuple.

L’année 2018 étant électorale, elle a sollicité de l’Honorable Président Aubin Minaku en sa qualité de Secrétaire Général de la Majorité Présidentielle à veiller à l’encadrement de la jeunesse, en s’opposant à la manipulation des jeunes par des acteurs politiques pendant cette période cruciale de l’histoire politique de la RDC.

Muyumba lui a fait part du souhait de voir les autorités du pays promouvoir la participation active des Jeunes aux élections en alignant les Jeunes sur les listes électorales des diffèrents partis politiques pour que ces derniers participent dans les instances de prises des décisions; message qu’elle promet de porter aux autres acteurs de la Société congolaise.

Et en fin, autre sollicitation présentée à l’Honorable Président MINAKU, de part son expérience d’ancien Président de l’Assemblée Parlementaire de la francophonie, l’installation du parlement de la Jeunesse non seulement de la francophonie mais de la jeunesse congolaise dans son ensemble pour aider les jeunes à se préparer pour la relève.

La rencontre avec le Président du Sénat Léon Kengo wa Dondo

Auprès du Président du Sénat l’Honorable Leon Kengo Wa Dondo qui a ténu à acceullir en personne son hôte dès son entrée dans la salle de réunion de son cabinet, l’échange a été très fructueux en présence notamment du premier vice – Président du Sénat l’Honorable Édouard Mokolo Wa Pombo.
Au menu après avoir reçu les félicitations et encouragements de la part du numero un de la chambre haute du parlement, pour Francine Muyumba, place au plaidoyer au profit de la Jeunesse Congolaise pour qui Elle se bat corps et âme pour son épanouissement.

Loin de se limiter à ce plaidoyer pour la mise en exécution des programmes au profit de la Jeunesse Congolaise par le gouvernement, la Présidente de l’UPJ appelle à nouveau à l’implication de tous dans l’encadrement et la sensibilisation de la Jeunesse qui, à ses yeux , est victime d’une instrumentalisation de la part des acteurs politiques de tout bord.
La solution pour elle est de faire de la question de la Jeunesse la priorité des priorités sachant que les Jeunes sont en grand nombre au chômage.

Réélue le 20 décembre dernier à la tête de l’UPJ après un premier Mandat fructueux, pour ce 2e Francine MUYUMBA a promis de s’investir encore plus au profit de la Jeunesse Congolaise.
Ainsi autant elle rencontre des Jeunes sur l’ensemble du territoire national, autant elle fait de même avec les autorités qui détiennent la clef de l »avenir de la Jeunesse.

F. Kamanda

Related posts

Leave a Comment