Formation du Gouvernement : Les torchons brûlent au Cap Pour Changement, l’UNC exige 50 % des postes, L’UDPS dit « NON » !

Le Premier Ministre Ilunga Ilunkamba poursuit les consultations pour la formation de son  gouvernement, dans les tous prochains jours.

Le week-end dernier, il a reçu, à Kempiski Hôtel, plusieurs personnalités dont Vital KAMERHE, Directeur de Cabinet du Chef de l’ Etat et autorité morale de l’ Union pour la Nation Congolaise, UNC. Ce dernier était accompagné de Jolino MAKELELE, haut cadre de son parti politique. 

Cette visite de Vital KAMERHE chez ILUNGA ILUNKAMBA a  suscité plusieurs interrogations, dans l’opinion. 

Le Premier Ministre recevait Vital KAMERHE, en quelle qualité ?Négociateur de CACH ou Président national de l’UNC ? 

Cette question est restée sans réponse jusque hier dimanche dans la soirée, lorsque notre média en ligne a reçu une confidence, d’un proche du tout puissant Directeur de cabinet du Président de la République, qui a préféré garder l’anonymat. 

 » La mise en place du Gouvernement risque de connaître du retard. Les torchons brûlent entre l’UNC et L’UDPS. Les deux alliés n’emettent plus sur la même longueur d’ondes », a t il confié. 

Après les négociations avec le Front Commun pour le Congo, qui ont abouties à la signature d’un accord pour la formation du Gouvernement de coalition FCC-CACH, les choses n’évoluent pas du côté de CACH. Pourtant, le gouvernement ILUNGA ILUNKAMBA, était annoncé pour cette semaine, mais malheureusement, les choses semblent ne pas évoluer du côté de Cap pour le Changement. 

L’UNC exige à  L’UDPS 50% des postes ministériels, au regard de leur accord signé à Nairobi.

Ce malaise qui règne entre les deux partis politiques partenaires, a poussé Vital KAMERHE à aller rencontrer le Premier Ministre, pour en avoir le coeur net. 

Si Vital KAMERHE a déclaré devant la presse, qu’il était venu rencontrer son ancien professeur de l’université, tout le monde comprend aujourd’hui, qu’il n’a pas voulu mettre sur la place publique, les problèmes qui divisent l’UNC et L’UDPS. 

Du côté de l’UDPS, l’on apprend des hauts cadres de ce parti, que l’UNC est bien représentée à la Présidence. 70% des Ministères doivent revenir à l’UDPS, qui reste un très grand parti, du point de vue national. Cette thèse ne passe pas dans les oreilles du tout puissant VK. 

 F. Kamanda

Leave a Comment