Flash : Alain Atundu soutient l’idée de la création d’un grand parti de gauche afin de donner corps à l’ambition nationaliste de Joseph Kabila !

ACTUALITÉ POLITIQUE

Dans un point de presse animé ce lundi 6 janvier 2020 dans sa résidence de Macampagne, André-Alain Atundu a abordé plusieurs questions d’actualité nationale et internationale. Après avoir présenté ses voeux de réussite aux professionnels des médias, l’ambassadeur André-Alain Atundu a émis le souhait que prenne fin la confusion de genre entre l’information, tâche du journaliste qui consiste à porter strictement les faits et les propos à la connaissance de l’opinion, et la communication, mission de l’acteur politique qui consiste à présenter à l’opinion publique sa vision et sa version sur les faits et les propos.
Par ailleurs, il a salué la volonté du président Tshisekedi d’appliquer la gratuité de l’enseignement conformément à la constitution et plaide que soit pris en compte , pour l’intérêt de la paix, le désir populaire du retrait des troupes de la MONUSCO selon un calendrier crédible.
L’ancien porte-parole de la MP n’ a pas manqué d’évoquer le projet de la création d’un grand parti incluant toutes les bonnes volontés et tous les nationalistes afin de donner corps à l’ambition nationaliste de Joseph Kabila, Autorité Morale du FCC. « Ceci a l’avantage de permettre aux différents membres du FCC, ainsi qu’à toutes les les forces du progrès, de retrouver dans cette idéologie un ferment de la vie politique « . Selon l’ ambassadeur Atundu, « La mise en oeuvre de cette idéologie fait passer au second plan les échéances électorales par rapport à la nouvelle vision politique autour de la défense de la souveraineté nationale, du développement économique, de l’amélioration des conditions sociales des populations et de la paix sociale sur l’ensemble du territoire national. Car, a-t-il martelé, la démocratie ne peut coûter plus cher que le développement « .
Dans un autre chapitre, Alain Atundu a mis l’accent sur la profession de foi de Joseph Kabila selon qui la coalition FCC-CACH reste jusqu’à présent la seule voie capable d’écarter le spectre des guerres et la préjudiciable fragmentation des forces politiques afin d’assurer le progrès social.
L’actualité internationale comme aux États-unis, en France, Hongkong ainsi qu’en Afrique de l’ouest étant susceptible d’avoir une incidence immédiate ou conjoncturelle dans la vie politique en RDC, Alain Atundu a invité les journalistes à y accorder plus d’attention et à exploiter cette approche dynamique qui donnerait à la fois sauveur et relief à la démocratie en République démocratique du Congo.

Enfin, à travers le jeu de questions et réponses, il a émis le voeux de voir s’installer une coopération internationale dans la lutte contre les terroristes qui sévissent à l’est de la RDC, « car l’idéologie djihadiste dépasse le cadre du Congo et mérite d’être intégrée dans la lutte universelle des États pour la paix dans le monde « . Et tous les Congolais doivent dresser leur front contre l’oppression qui traumatise nos compatriotes dans cette partie du pays.

Serge NDjibu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *