Echec de la marche du 31 décembre : Le Cardinal Monsengwo remonte les bretelles aux dirigeants politiques Rd-congolais et se dit être « à bout de nerfs contre la barbarie » des hommes en uniforme !

Le cardinal Laurent Monsengwo met sa soutane de côté et s’affiche ouvertement à un acteur politique, de l’opposition suite à l’échec de la marche du 31 décembre, du reste étouffée dans l’oeuf par les hommes en uniforme suite à son caractère insurrectionnel visant le renversement du régime de Kabila.
« Nous ne pouvons que condamner et stigmatiser les agissements de nos prétendus vaillants hommes en uniforme qui traduisent malheureusement, et ni plus ni moins , la barbarie » a dit le Cardinal Monsengwo.

Selon lui , le fait d’empêcher les fidèles chrétiens d’entrer dans les églises pour participer à la messe , le jet de gaz lacrymogène pendant la célébration eucharistique, le vol d’argent, d’appareils téléphoniques ,la fouille systématique des personnes et de leurs biens constituent le musellement de l’église dit-il, en appelant les uns et autres de faire preuve de sagesse et de retenue.

Visiblement, c’est une guerre ouverte entre le Cardinal Monsengwo et le pouvoir de Kinshasa. Du côté du pouvoir en place, on accuse, le Cardinal Monsengwo de politiser l’église catholique et de revêtir la casquette d’un opposant.

Signalons par ailleurs que cette déclaration du Cardinal Monsengwo a été faite quelques heures après qu’il ait reçu une délégation de la Monusco.

Carine Ngalula

Leave a Comment