De l’État de droits à la République bananière : Les combattants de l’Udps paralysent les activités administratives à la maison communale de Ngaliema pendant 20 jours sans qu’ils soient interpellés !

ACTUALITÉ SOCIÉTÉ

Depuis le 05 février 2020 jusqu’à présent les activités de la maison communale de Ngaliema paralysées par les combattants de l’UDPS sur ordre de Jean-Marc Kabund et Augustin Kabuya !

Est-ce un état de droit où l’instauration d’une République bananière ? S’interrogent les observateurs avertis. Ça fait plus exactement 20 jours depuis que les combattants de l’UDPS ont pris en otage la maison communale de Ngaliema jusqu’à paralyser toutes les activités administratives suite à la suspension du Bourgmestre de ladite institution, Dieu-Merci Mayibanzi Lwanga, membre de l’UDPS,suspendu par le Gouverneur Gentiny Ngobila.

Une situation qui traduit l’instauration de la République bananière par le parti présidentiel. Serge Mayaku,délégué syndical des agents de cette maison communale, s’inquiète des préjudices causés par cette situation.

« Beaucoup de documents ne sont pas délivrés, notamment pour ceux qui doivent voyager, les enregistrements des nouveau-nés ou ceux qui doivent se marier. C’est pour cela que vous nous voyez installés dans des terrasses parce que nous ne pouvons rien faire. Même les bureaux des quartiers sont bloqués parce qu’ils ne savent pas où déposer leurs rapports. Le Secrétariat est aussi fermé », détaille-t-il, retranché loin du bureau communal dont les portes sont verrouillées.
Il indique que celui qui assume l’intérim n’a pas accès à son bureau. Tout est paralysé.
« Nous demandons une négociation dans un bref délai entre le gouverneur de la ville et la coalition Cap pour le changement (CACH). Ceux qui ont bloqué la situation ce sont les militants de l’UDPS. Nous ne voulons pas des tiraillements ou bain de sang », prévient Serge Mayaku.

Curieusement, la maison communale de Ngaliema est juste en diagonale de l’OUA, là où se trouve les bureaux et la résidence de Félix Tshisekedi. Ces combattants n’ont-ils pas le respect même pour le président de la République ? Wait and see.

C. Ngalula

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *