Crise politique entre FCC et CACH à Kolwezi : Néhémie Mwilanya condamne avec dernière énergie les actes de vandalisme posés par les militants des différents bords et lance un appel à l’apaisement

Le Coordonnateur du FCC estime que dans une démocratie, aucune violence, quelle qu’en la forme et d’où qu’elle vienne n’est tolérable. « Le Front Commun pour le Congo, plateforme politique des valeurs, condamne les actes répréhensibles de ces dernières heures posés par les militants des différents bords, qui soulèvent la pertinente question de la responsabilité constitutionnelle des parties et regroupement politiques dans l’éducation civique de leurs membres » a t-il déclaré.

Étant un artisan de la paix , Néhémie Mwilanya appelle à l’apaisement et au sens élevé de responsabilité de tous les répondants de la coalition en vue de sauvegarder un climat de paix et dialogue nécessaire à la préservation de nos acquis démocratiques a t-il conclu.

Signalons par ailleurs, Jean-Marc Kabund vient d’annoncer la suspension de pourparlers avec le FCC suite à protestation des jeunes du PPRD qui auraient brûlés l’effigie de Félix Tshisekedi après que ceux de l’UDPS aient brûlés celle de Joseph Kabila.

F. Kamanda

Leave a Comment