Crise à l’UDPS : Jean-Marc Kabund risque gros !

ACTUALITÉ POLITIQUE

UDPS est en danger. Depuis la désignation de Jean-Marc Kabund au titre de président ad intérim du parti cher à feu Tshisekedi Wa mulumba, rien ne marche entre le nouveau comité dirigeant et les cadres et militants dudit parti politique. Pour certains cadres de l’UDPS réunis au sein du collectif « Sauvons l’UDPS » Jean-Marc Kabund doit forcément se retirer immédiatement des affaires du parti endéas Trois jours soit un ultimatum de 72 heures ont expiré ce samedi 14 mars. De son côté, Jean-Marc Kabund ne désarme pas. Il défie férocement les cadres et militants du parti présidentiel malgré la pression interne des combattants de l’UDPS qui ne jure que sur le départ de Jean-Mac Kabund et son secrétaire général Augustin Kabuya. Tout à commencer lorsque Jean-Marc Kabund a nommé les nouveaux membres de la commission Électorale Permanente en remplacement de l’équipe Jacquemin alors que l’article 26 du statut de l’UDPS stipule clairement que : « En cas de décès, de démission, d’empêchement définitif, d’expiration du mandat ou d’interdiction d’exercice du président du parti, un directoire composé du président en exercice de la convention démocratique du parti, du secrétaire général du parti et du président de la commission électorale permanente «CEP» assure son intérim pour un délai ne dépassant pas 30 jours au cours duquel il est tenu de convoquer une session extraordinaire du congrès en vue de l’élection du nouveau président du parti ». En clair , Jean-Marc Kabund viole intentionnellement le statut de l’UDPS.

Selon nos sources, Félix Tshisekedi serait favorable à l’élection du nouveau président du parti de son père. Wait And see

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *