Construction du siège permanent de l’Union Panafricaine de la jeunesse à Khartoum ( Soudan du Nord ) : Pari gagné pour Francine Muyumba

C’est un exploit pour le Comité exécutif de l’Union Panafricaine de la jeunesse que dirige, Francine Muyumba, Présidente de ladite structure, qui vient de décrocher un financement à la hauteur de 14 millions de dollars américains pour la construction du siège de l’UPJ d’ici décembre 2017 à Khartoum, capitale du Soudan du Nord.

Un nouveau Pari encore gagné pour l’équipe Muyumba

C’est le 5 novembre dernier que la Présidente de l’Union Panafricaine de la jeunesse est arrivée à Khartoum au Soudan du Nord, Juste après sa participation à la 7ème conférence de la jeunesse soudanaise, Francine Muyumba, accompagnée de son Secrétaire Général, Souleymane SIDIBE et Ali Moubarack , Secrétaire Général Adjoint de l’UPJ, tous , ont été reçu par le Président de la République du Soudan , le Maréchal Omar El BESHIR au palais Présidentiel pour solliciter le soutien du président Soudanais à l’UPJ.

Pour sa part, Francine Muyumba a tout d’abord remercié le président Omar El BESHIR pour son soutien indéfectible à l’UPJ , pour la création de la banque Soudanaise de la jeunesse et pour sa politique d’intégrer les jeunes dans les institutions de prise de décision.

Notons par ailleurs que, la jeunesse africaine n’a jamais eu un siège propre à elle, depuis la mise en place de l’UPJ en 1962, c’est grâce à l’implication et détermination de la nouvelle équipe dirigeante de L’UPJ dirigée par Francine Muyumba, que cette cette structure a pu obtenir un siège.

Et suite à la promesse faite par l’équipe MUYUMBA à la jeunesse Africaine lors de sa prise de fonction, chose promise, chose due, ce mercredi 08 novembre 2017, Francine Muyumba a obtenu auprès du Président Soudanais Omar El BESHIR un appui financier pour la construction d’un siège permanent de l’Union Panafricaine de la jeunesse, dont le début des travaux s’annonce dans 30 jours.

Selon les ingénieurs et maîtres de travaux de cette édifice aura huit niveaux et 300 chambres , les résidences des membres du Secrétariat, Plusieurs salles de conférence, des bureaux des organisations régionales et continentales et un cercle sportif, ce qui fera de Khartoum «Capitale de la jeunesse Africaine».

Pour rappel, deux objectifs avaient été assignés à l’équipe Muyumba : La redynamisation de l’UPJ , sa crédibilité auprès des partenaires et redéfinition de son fonctionnement auprès de l’Union Africaine et celui de mener le lobbying pour la mobilisation des ressources en faveurs des jeunes Africains.

Des objectifs qui ont été atteints avec succès au profit de la Jeunesse Africaine, dixit Francine Muyumba , Présidente de l’Union Panafricaine de la jeunesse.
S’agissant le premier objectif, un tournant décisif a été marqué par la signature du premier protocole d’accord historique entre l’UPJ et la Commission de l’Union Africaine sur le travail a mené ensemble, concernant le second , la mobilisation des ressources est un deuxième pari qui a été gagné estime Francine Muyumba, car selon elle, le dernier sommet des Chefs d’État et de Gouvernement, il y a eu un Fonds Africain pour le développement de la jeunesse qui a été adopté avec un montant de démarrage de 7 millions de dollars américains représentant 1 % du budget de l’Union Africaine, et les mécanismes de sa mise en œuvre, seront adoptés au prochain sommet de Janvier 2018.

En ce qui concerne la crédibilité de l’Union Panafricaine de la jeunesse, depuis l’élection de Francine Muyumba àla tête de cette structure, les dirigeants Africains prennent au sérieux les questions liées à la jeunesse contrairement aux années antérieures tout en dédiant même l’année 2017, à la jeunesse Africaine sous le thème « Tirer pleinement profit du dividende démographique en investissant dans la jeunesse ».

Disons donc le bilan de Francine Muyumba est largement positif.

F. Kamanda

Related posts

Leave a Comment