Constant Mutamba : « La NOGEC invite le Président Felix Antoine Tshilombo dans ses prérogatives à élever Etienne Tshisekedi et Joseph Kabila au rang d’héros nationaux et pères de la démocratie congolaise.»

POLITIQUE

C’est à l’occasion des préparatifs des
funérailles de l’ancien Premier Ministre congolais, Etienne Tshisekedi dont le rapatriement à Kinshasa du corps programmé le 30 mai 2019, que la NOGEC a saisi l’instant propice pour faire entendre sa demande. Cette dernière, consiste à allonger la liste des héros nationaux congolais, par l’entrée dans ce cercle, censé fermé, de l’ancien Premier Ministre, Etienne Tshisekedi et Joseph Kabila, Président de la république honoraire.

Dans leur déclaration rendue publique le 27 mai 2019, la NOGEC a listé des motivations tant philosophiques, historiques tant chronologiques politiques de la RDC constituant le soubassement de leur proposition visant l’élargissement de ce cercle dans lequel se trouve Patrice Lumumba et Mze’e Laurent Désiré Kabila.

Tshisekedi icône de l’Etat de Droit

Pour la NOGEC, il s’avère judicieux qu’Etienne Tshisekedi soit élévé au rang de héros national. Car, il s’est entièrement consacré à la lutte pour la liberté, le bonneur du Peuple, la mise en place de la démocratie en République Démocratique du Congo.
Ce qui fait de lui un patriote sans égal et commandant prestigieux invincible à la volonté de fer et des éminents leaders africains ayant combattu l’immoralité et ont mené pendant une longue période une lutte inflexible contre les impérialistes les plus des politiques occidentales.

» NOGEC considère que le feu Président Etienne Tshisekedi wa Mulumba a jeté les bases de la lutte pour la démocratie en République Démocratique du Congo. Cette démocratie qu’il a toujours voulue à la congolaise et non à la bourgeoise occidentale. »

Joseph Kabila précurseur de la démocratie moderne en RDC

Si la NOGEC considère le travail abbatu par le « Sphinx de Limete » d’élogieux, certes, Joseph Kabila a reussi à matérialiser la démocratie en RDC. Notamment, pour avoir faciliter l’alternance démocratique.

» NOGEC note que la matérialisation de cette volonté de démocratisation de la RDC, s’est malhereusement opérée après sa disparition, mais grâce à un grand révolutionnaire, africain Joseph Kabila Kabange, qui fort de son jeune âge et nonobstant le contôle total par lui de toutes les institutions de la République, a pour la première fois de notre histoire, organisé une passation civilisée des pouvoirs au sommet de l’Etat, à l’issue d’un processus électoral entièrement financé par le Gouvernement. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *