Categories ACTUALITÉSOCIÉTÉ

Urgent : Jean-Marie Kalonji et Sylva Mbikayi enlevés !

Le coordonnateur de la Quatrième Voie,Jean-Marie KALONJI et Me Sylva MBIKAYI auraient été enlevés par un certain capitaine DIMUNGU pour une raison inconnue mais curieusement ils sont transférés directement à la DEMIAP.

Alors qu’il accompagnait son collège , Herman MBUWA du mouvement IL EST TEMPS s’est vu retiré toutes ses pièces d’identités et les effets compris dans sa porte feuille.

Qu’en est-il au juste ?

Lire la suite...
Categories ACTUALITÉSOCIÉTÉ

Sirus Mirindi : « Je suis arreté arbitrairement,C’est le DG Kikwa Mwata Mukambo et Mme Christelle Mbombo qui ont instrumentalisé la justice Par sensibilité tribale … »

Alors qu’il se préparerait à regagner son domicile, Sirus Mirindi s’est vu entouré des hommes non autrement identifiés lourdement armés qui l’ont enlevé juste devant l’OGEFREM.
Selon lui c’est son Directeur Général Kikwa Mwata Mukambo et Mme Christelle Mbombo qui auraient organisés son enlèvement pour l’éloigner dit-il des activités syndicales.

« Rien ne peut justifier,ni expliquer cette action arbitraire au parquet de grande instance de gombe si c’est le gangstérisme judiciaire.» a t-il déclaré.

Mirindi a cité sans vergogne le nom d’un certain Yves Illunga Mwepu qui serait dans le coup en complicité avec ses chefs direct. « l’objectif de cet enlèvement est celui de m’empêcher de comparaître ce mercredi 21 juin au tribunal de paix ngaliema de nature à obtenir ma condamnation judiciaire par défaut.
2.m’acheminer à makala pour m’éloigner de l’activite syndicale de lundi à savoir l’arrêt du travail par ce mécanisme d’intimidation et des préventions fallacieuses, 3. ridiculiser la justice congolaise pour démontrer le degre de corruption et d’incompétence de certains magistrats véreux.» affirme t-il.

Pour rappel, Sirus Mirindi est l’un des agents de l’OGEFREM qui dénonce ouvertement la mégestion de KIKWA Mwata Mukambo, mais fort malheureusement dénoncer le mal est synonyme de «vouloir sa mort » s’inquiète l’un des agents de l’OGEFREM interrogé à ce sujet.

Furah Ngalamulume

Lire la suite...
Categories ACTUALITÉSOCIÉTÉ

Rdc : Les deux employés du CICR enlevés à Beni , libérés ce jeudi

“Les deux membres (du CICR) qui avaient été enlevés mercredi 7 juin dans la matinée entre Kirumba et Beni, dans le territoire de Lubero (province du Nord-Kivu), ont été libérés ce jeudi 15 juin dans la matinée”, écrit le CICR.

La nationalité des deux employés n’a pas été dévoilée.

“Nous sommes soulagés du retour de nos collègues et nous nous réjouissons qu’ils aient retrouvé leurs familles. C’est la fin de leur calvaire”, a déclaré Christine Cipolla, responsable du CICR en RDC, citée dans le communiqué.

“Nous déplorons toutefois vivement cet enlèvement, car ce type d’acte peut mettre en péril le travail des humanitaires”, a-t-elle ajouté.

Les deux employés faisaient partie d’une équipe du CICR qui assurait le suivi d’une distribution d’aide humanitaire en faveur de 5.000 familles en détresse dans une zone touchée par des conflits armés.

“On a suspendu nos mouvements dans la province du Nord-Kivu jusqu‘à nouvel ordre (…) en attendant les garanties de sécurité”, a cependant déclaré à l’AFP un porte-parole du CICR.

Les enlèvements, notamment de personnels étrangers et congolais d’organisations humanitaires, sont fréquents dans les territoires de Masisi, Lubero, Rutshuru et Walikale dans la province du Nord-Kivu.

L’est de la RDC est déchiré par des conflits depuis plus de vingt ans. Différends groupes armés étrangers et locaux s’y affrontent sur base des différends ethniques et fonciers, la concurrence pour le contrôle des ressources minières de la région et des rivalités entre puissances régionales.

Jeancy Kimbangu

Lire la suite...
Categories ACTUALITÉSOCIÉTÉ

Rdc : Reporters Sans Frontières exige la réouverture du procès sur l’assassinats du journaliste serge Maheshe

Reporters sans frontières (RSF) a demandé lundi la réouverture du procès sur l’assassinat du journaliste Serge Maheshe, abattu en République démocratique du Congo en juin 2007.

« Nous appelons à une réouverture du procès pour que la lumière soit faite sur les véritables circonstances du meurtre de Serge Maheshe », a déclarée l’ONG RSF dans un communiqué.

Serge Maheshe, journaliste et directeur d’antenne de Radio Okapi, avait été tué par balles le 13 juin 2007 à Bukavu (est).

le tribunal militaire de cette ville avait condamné à mort en mai 2008 trois civils, dont les deux tueurs présumés, au terme d’un procès controversé. L’ONU et plusieurs ONG avaient estimé qu’il n’avait pas permis de faire la lumière sur ce crime.

« Dix ans après l’assassinat de Serge Maheshe (…) , les véritables coupables et commanditaires du meurtre n’ont toujours pas été arrêtés. Des informations recueillies par Reporters sans frontières confirment l’inaction des autorités et même l’implication de la hiérarchie militaire congolaise », affirme RSF.

Ces « dix ans d’impunité délibérée (ne sont) pas sans conséquence sur la sécurité des journalistes », ajoute-t-elle, rappelant que « quelques mois à peine après le verdict en appel du procès Maheshe, un autre journaliste de Radio Okapi, Didace Namujimbo, a été assassiné ».

Dans cette dernière affaire, « le procès a mis plus d’un an à se tenir et lorsque les coupables présumés ont enfin été arrêtés, ils se sont «évadés» dans les jours qui ont suivi leur incarcération », déplore RSF.

« Bien qu’ils se soient déroulés en présence d’observateurs internationaux, les procès Maheshe et Namujimbo révèlent l’arbitraire de la justice congolaise et font craindre le pire pour les enquêtes qui concernent des attaques contre des journalistes qui ne bénéficient d’aucun soutien », estime l’organisation.

Selon elle, « la situation n’a cessé de se dégrader ces dix dernières années en RDC ».

RSF affirme avoir recensé « plus de 10 cas de journalistes assassinés » dans ce pays qu’elle a placé à la 154ème place sur 180 dans l’édition 2017 de son Classement de la liberté de la presse.

F. Kamanda

Lire la suite...
Categories ACTUALITÉSOCIÉTÉ

Kinshasa : Parquet de Matete brûlé par les inconnus

Selon nos sources, c’était vers 3 h du Matin lorsque les bandits armés non autrement identifiés ont attaqué le Parquet de Matete. Ils ont brûlé tous les véhicules qui étaient dans l’enceinte dudit parquet voire même les documents administratifs après avoir cassé les bureaux.

Les témoins signalent l’évasion et la mort de quelques prisoniers et certains cas de décès.

Présentement, les agents de l’ordre auraient initiés des enquêtes pour mettre la main sur les commentaires de cet acte terroriste.

J.P Kambayi

Lire la suite...
Categories ACTUALITÉSOCIÉTÉ

Cameroun : Le soupçonnant d’avoir volé ses 2.000 FCFA, Son père brûle sa bouche

Palé K. revenant d’une ballade entre dans sa chambre. Il en ressort en trombe au motif d’avoir perdu 2000 F CFA. Trouvant seul à la maison son fils censé être au champ, il accuse ce dernier d’en être l’auteur.

Les réponses données par l’enfant ne reconnaissant pas les faits qui lui sont reprochés, plongera le père dans une colère noire. Celui-ci entre alors dans la cuisine où l’enfant réchauffait de l’eau s’empare avec rage d’un morceau de fagot en pleine flamme. Et, après une chasse poursuite, il parvient à saisir le jeune adolescent à qui il inflige la braise incandescente. Les cris stridents du malheureux alertent les villageois. Ces derniers, surpris de cet acte, décident de mettre le grappin sur le père indigne. Il a été arrêté par la brigade de gendarmerie de Bouna.

Lire la suite...
Categories ACTUALITÉSOCIÉTÉ

PPRD en deuil : Henri Mova rend un dernier hommage à Maître Kenzo Mukendi au siège du Parti

« La mort est inévitable, incontournable, inexorable et finit par avoir raison » a dit le secrétaire Général du PPRD, Henri Mova lors de l’exposition du corps de celui qu’il a surnommé «triple maître » au siège de ce même parti politique.

Selon lui , Franck Mukendi Tshimanga Kenzo fut premièrement un avocat, ensuite un sportif, aussi politicien. Très touché, Mova Sakanyi n’a pas pu contenir ses larmes en présence de plusieurs membres du PPRD avant de déposer sa gerbe de fleurs.

Né à Kinshasa le 19 août, cinquième dans une famille de huit enfants , fils de Monsieur Laurent Mathieu Tshimanga Bwadiabukola et Madame Marie Françoise Mangabu .
Franck Kenzo est Marié à Sandrine Tomako Mukendi et père de deux enfants, junior Kenzo Mukendi Tshimanga et Inaya Françoise.

Le corps est exposé présentement à la Foire internationale de Kinshasa , Fikin.

Presse Libre

Lire la suite...
Categories ACTUALITÉSOCIÉTÉ

Rdc : L’arraisonnement en Turquie d’un bateau battant Pavillon congolais , Ce navire n’appartient pas à l’armement congolais selon le gouvernement

C’est une fausse information, considérée comme une intox par le gouvernement congolais dès qu’il a été informé par les forces de sécurité turques le 02 juin 2017 quant à un navire qui battait Pavillon congolais aux large des eaux turques.

C’est dans un communiqué du gouvernement de la République Démocratique du Congo sur L’arraisonnement en Turquie d’un bateau battant frauduleusement pavillon congolais que les autorités congolaises ne reconnaissent pas ce navire et rejettent en bloc ce qu’elles qualifient « de montage » car selon eux, ce bateau n’appartient pas à l’armement de la Rdc.

Elles ont dénoncé ces pratiques depuis plusieurs mois et en ont informé tant interpol que l’organisation Maritime internationale ( OIM). Selon le gouvernement congolais, interpol enquête déjà sur ce dossier afin de traquer ces bateaux et appréhender tous les auteurs de cette Organisation maffieuse, et une commission parlementaire rogatoire est déjà mise en place par le Procureur Général de la République pour faire la lumière sur ces mafias.

Grace Botulu

Lire la suite...
Categories ACTUALITÉSOCIÉTÉ

Problématique de l’emploi des jeunes : Patrick Muyaya et Isabelle Ebambi face à la jeunesse estudiantine de l’UPC

L’association Nouvelle Génération des femmes Leaders en collaboration avec les finalistes de L2 , ont organisé une Conférence et débat sur le défis majeurs de l’insertion professionnelle des jeunes diplômés dans un auditoire rempli essentiellement des étudiants finalistes et diplômés de l’université protestante au Congo , UPC , que Patrick Muyaya Katembwe l’un des orateurs du jour, a échangé avec ses élites sur la vision et perspective pour résoudre la problématique de l’emploi des jeunes en République Démocratique du Congo.


Le député national Muyaya , s’est fait depuis un moment « défenseur des intérêts des jeunes », l’homme ne jure que sur l’encadrement juvénile. Comment y parvenir, Muyaya a donné les pistes de solution.

Presse Libre

Lire la suite...
Categories ACTUALITÉSOCIÉTÉ

PTNTIC : 5ème réunion du comité de pilotage de l’informatisation des services publics, Emery Okundji examine l’intégration de ce système dans l’administration.

Emery Okundji, Ministre des Postes et Télécommunications de la Nouvelle Technologie de l’information et communication a dans son mot d’ouverture précisé sa détermination sur l’intégration du système informatique dans le service publics de l’État.
Il s’est dit persuadé que les Participants à cet échange saisiront la quintessence de la mise en place d’un comité de pilotage de l’informatisation des services publics de l’État qui vise d’une part, à assurer la coordination technique de ce projet et d’autres part, à garantir à travers les technologies de l’information et de la Communication une bonne gouvernance de secteurs du pays pour un développement durable.

« comme d’ aucuns le savent, dans le monde actuel, aucun État ni entreprise tant publique que privée ne peut être performant s’il ne s’appuie sur l’informatique » , a fait remarquer Emery Okundji soulignant que l’informatisation coûte cher et nécessite davantage une planification en vue d’être intégrée , cordonnée et harmonisée dans le service de l’État en République Démocratique du Congo.

Selon lui, ce comité de pilotage a trois membres notamment le ministre ayant les télécommunications et nouvelles technologies de l’information et de la Communication dans ses attributions comme président, ainsi que ses collègues du plan et de la fonction publique.

L’objectif pousuivi par ce comité est celui d’assurer la coordination politique de l’informatisation des services publics de l’État, d’accompagner le gouvernement dans le processus de création d’une Agence Nationale de Technologies de l’information et de la Communication et d’orienter l’élaboration d’un plan numérique national et du schéma directeur d’information de l’administration et services publics de l’État.

Presse Libre

Lire la suite...