Categories ACTUALITÉSOCIÉTÉ

Urgent : Lutte contre l’impunité, l’ancien Directeur Général de l’OGEFREM , Anatole Kikwa convoqué ce vendredi 25 Août par le Procureur Général de la République !

Le tout puissant ancien DG de l’Office de Gestion du Fret Multimodal, OGEFREM, est invité ce vendredi 25 Août à l’office du Procureur Général de la République sise, au boulevard du 30 juin , au building INSS, 2 ème niveau , pour de faits qui lui sera communiquer sur le lieu.

Selon nos sources agents dudit Parquet, Anatole Kikwa serait interpeller pour les malversations financières et détournement de fonds publics lors de sa gestion catastrophique à la tête de L’OGEFREM.

En attendant le résultat des enquêtes judiciaires que mènent l’office du Procureur Général de la République, Anatole Kikwa reste sous l’oeil vigilant de la justice congolaise.

Grace Botulu

Lire la suite...
Categories ACTUALITÉSOCIÉTÉ

Rdc : mois d’aout , Les agents et fonctionnaires de l’Etat seront payer à 930 francs congolais le dollars américains et non à 1425 Fc / USD !

Selon les enquêtes menées par notre rédaction, l’un des nos journalistes a contacté une banque de la place , qui nous a confirmé que les fiches de paie des agents et fonctionnaires de l’Etat qui sont à leur disposition indiquent clairement le maintien de l’ancien taux de change de 930 fc / USD et non 1425 fc / USD comme le premier ministre Bruno Tshibala l’avait promis au cours d’une séance de travail qu’il a tenue en son cabinet de travail avec les syndicalistes.

L’agent de ladite banque nous a laissé entendre que le salaire des agents et fonctionnaires de l’Etat sont payé trimestriellement , d’où le réajustement peut intervenir peut-être au mois d’octobre a t-il précisé.

Pour certains analystes, l’indexation au taux de 1425 fc / USD du salaire des agents et fonctionnaires de l’Etat implique une hausse substantielle de la masse salariale. Ce qui demande au préalable de renflouer les caisses de l’Etat par le biais des régies financières.

Dans l’entre-temps, certains agents et fonctionnaires de l’Etat n’ont pas encore touché leurs salaires mensuels du mois de juillet.

Ngalula kela

F. Kamanda

Lire la suite...
Categories ACTUALITÉSOCIÉTÉ

Rdc : La Ligue Congolaise de Lutte Contre la Corruption invite le PGR à sanctionner les mandataires publics et fonctionnaires impliqués dans le détournement de fonds

La LICOCO s’inquiète de la lourdeur du Procureur Général de la République, Kabange Numbi dans le traitement des dossiers judiciaires ayant trait à la corruption , malversations financières et blanchiment des capitaux que le conseiller spécial du chef de l’État en matière de lutte contre la corruption et le blanchiment des capitaux, Luzolo Bambi lui a transmis.

Pour cette structure anticorruption, c’est une aberration totale de voir les Kulunas en cravates se promener librement dans la ville sans être inquiétés par les instances judiciaires.
« Le bureau du Procureur doit agir » a déclaré la LICOCO qui estime que même devant les immunités ou devant les pressions Politiques ces hauts fonctionnaires de l’Etat et mandataires publics doivent subir des sanctions sévères pour prêcher d’exemple.

« tous ces gens qui détruisent le pays en détournant les fonds qui doivent être alloués à la construction des routes, des écoles leurs places se trouvent à Makala » a déclaré Ernest Mpararo.

C’était le 04 Août dernier que Luzolo Bambi avait transmis au Procureur Général de la République 14 dossiers judiciaires sur les malversations financières et détournement de fonds publics et d’autres crimez économique.

F. Kamanda

Lire la suite...
Categories ACTUALITÉSOCIÉTÉ

Rdc : Luzolo Bambi demande au PGR de mettre la main sur les hauts fonctionnaires de l’Etat et mandataires publics impliqués dans les malversations financières et détournement de fonds publics

Le conseiller spécial du chef de l’État en matière de bonne Gouvernance et de lutte contre la corruption, le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme, Luzolo Bambi a saisi officiellement le Procureur Général à travers une lettre contenant les noms des hauts fonctionnaires de l’Etat, des mandataires publics, des hommes d’affaires nationaux et étrangers, des responsables des banques commerciales ainsi que de la banque centrale du Congo impliqués dans le détournement de fonds publics, malversations financières, corruption et fraude fiscale.

« la Rdc traverse une crise financière caractérisée par un manque criant de devises étrangères » a-t-il indiqué, en lançant un appel vibrant au Procureur Général en vue de prêter main forte au chef de l’Etat Joseph Kabila, qui tient fortement à combattre la fraude fiscale et douanière, la fuite des capitaux et le rapatriement des devises, la spoliation des immeubles de l’État ainsi que le détournement des deniers publics.

Selon nos sources, les autorités répertoriés sur cette liste , seront bientôt aux arrêts.

F. Kamanda

Lire la suite...
Categories ACTUALITÉSOCIÉTÉ

Beni : Le phénomène Kidnapping bat son plein dans la localité de Mambabwanga

L’insécurité bat son plein dans le territoire de Beni. Trois bandits armés non autrement identifiés ont fusillé sur trois civils qui s’étaient mobilisés à mettre la main sur eux peu avant de kidnappé un cultivateur en la personne de Constant Kihalihali , âgé de 60 ans, en plein , dans le village de Ngelube en localité de Mambabwanga, dans le groupement Baswagha-Madiwe , à plus ou moins 40 km de la ville de Beni.

Notons par ailleurs que, l’intensification du phénomène kidnapping à Beni inquiètebon nombre des civils qui dénoncent jusqu’à maintenant la libération des prêtres de la paroisse de Bunyuka, kidnappés par ces bandits depuis le 16 juillet dernier.

Selon la société civile de Beni, les activités ont été paralysées toute la journée de samedi dans la localité Mambabwanga et la psychose est restée perceptible. Les pays n’avaient pas le moyen de se rendre dans leurs champs , craignant pour leur sécurité.

F. Kamanda

Lire la suite...
Categories ACTUALITÉSOCIÉTÉ

Rdc : BAHATI LUKWEBO Contredit l’ordonnance Présidentielle portant nomination des membres du Conseil d’Administration de l’ANAPI !

C’est à travers une lettre adressée au directeur de Cabinet du Président de la République , Néhémie Mwilanya que le ministre d’État en charge du plan, Bahati Lukwebo a exprimé son ras-le-bol quant à l’ordonnance portant nomination des membres du conseil d’administration l’Agence Nationale pour la Promotion des investissements, ANAPI.

Selon lui , cette ordonnance présidentielle contient plusieurs irrégularités énervant l’esprit et la lettre de la loi n°08/009 portant disposition générale applicables aux Établissements publics.

Bahati Lukwebo a rappelé à Néhémie Mwilanya la teneur des textes légaux du statut de l’ANAPI qui stipule que « le nombre de membres composant le conseil d’administration est fixé en fonction des missions spécifiques de chaque établissement en s’assurant de la principaux partenaires sociaux et services publics intéressés » en rajoutant ceci « le conseil d’administration comprend un délégué du Ministère du plan , un délégué du ministère des finances et deux représentants du secteur privé » ce qui n’est pas le cas dans ladite ordonnance.

Le ministre d’État en charge du plan estime que c’est lui qui devait faire la proposition des membres du conseil d’administration l’Agence Nationale pour la Promotion des investissements nommés récemment car dit-il ce dans ses compétences.

« il ne revenait pas à la Ministre du portefeuille de proposer des mandataires dans un Établissement public» a indiqué Bahati Lukwebo qui qualifie cette ordonnance de non conforme à la loi tout simplement parce que elle n’a pas requis son avis.

En principe , la loi prevoit la nomination des cinq membres au conseil d’administration, curieusement l’ANAPI en a six membres. Pour ce Ministre d’État en charge du plan, la soustraction d’un membre au conseil d’administration est obligatoire sur la liste des mandataires nommés en surnombre.

Est-ce faisable ? N’est-ce pas là le début d’une crise politique au sein de la Majorité Présidentielle ? La question reste pendante

Furah Charlie

Lire la suite...
Categories ACTUALITÉSOCIÉTÉ

Rdc : Tshimanga Ben Tshimanga accuse Félix Tshisekedi et Jean-Marc Kabund-A-Kabund de soutenir financièrement et moralement les attaques terroristes des Prisons de Kinshasa !

C’est un coup dur pour le secrétaire général adjoint de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social et Président du Rassemblement aile Limete, Félix Tshilombo Thsisekedi qui aurait soutenu financièrement , les récentes attaques terroristes de différentes centres d’incarcérations de Kinshasa.

Accusation faite par Tshimanga Ben Tshimanga, Membre de la ligue des jeunes de l’UDPS,agent de protocole de Jean-Marc Kabund-A-Kabund et l’un des criminels arrêtés et présentés par la Police Nationale Congolaise.
Selon lui, les attaques terroristes qui ont endeuillé la ville de Kinshasa sont l’oeuvre de Félix Tshisekedi et Jean-Marc Kabund-A-Kabund

« Nous avons été recruté le 14 mai 2017 par la branche Kinoise du groupe Terroriste Kamwina Nsapu au siège de l’Udps à Kinshasa » a t-il déclaré à la Police lors de son audition.

Le porte-parole de la Police Nationale Congolaise, a précisé que Tshimanga Ben Tshimanga est le cerveau-moteur des ces attaques terroristes et celui qui aurait poignardé mortellement l’administrateur du Marché Central de Kinshasa.

Il se pourrait que Félix Tshisekedi soit déféré devant la justice pour éclairer les zones d’ombres qui émaillent ce dossier.

Grace Botulu

Lire la suite...
Categories ACTUALITÉSOCIÉTÉ

Beni : Insécurité à Lubero, Une centaine des Civils enlevés par les May-May Simba à Mabuo

Ces assaillants venus de BASILI en chefferie de Bandaka-Bombo en Territoire de Mambasa, dans la province de l’Ituri , font la loi à Mabuo, au Nord-ouest de Lubero sous le commandement d’ Emmanu un pygmée , ancien compagnon de feu Sadala Morgan qui sème la terreur dans cette ville où plus une centaines des civils ont été enlevé pour une destination inconnue.

Ces éléments de May-May Simba ont dirigé leur attaque sur la position locale des FARDC. Le bilan provisoire fait état de 5 morts du côté des rebelles dont 3 tombés et 2 qui ont succombés à la suite de leurs blessures aussi la récupération d’une arme des assaillants par mes FARDC, malheureusement un militaire FARDC est tombé.

Les rebelles ont procédé par un pillage systématique de porte à porte, en devalisant toutes les boutiques, les officines pharmaceutiques et les habitations des civils sans compté les marchandises, vivres volaille et vêtements sans laissé même une poussière de sable avant de prendre en otages une centaine d’habitants dont la plupart sont des femmes et filles.

Alors qu’elle tentait de s’échapper à mi-chemin , Julie Noella, âgée de 15 ans avait été fusillée par les inciviques, en tirant grièvement sur son épaule…

Selon nos source, ces assaillants se situent entre Mabuo et Ilota en direction de Badumbisa en territoire de Mambasa.

F. Kamanda

Lire la suite...
Categories ACTUALITÉSOCIÉTÉ

Rdc : Dossiers Kasaï, les Nations Unies nomment un sénégalais, un Canadiens et une Mauritanienne Pour une enquête mixte

Suite à la résolution adoptée le 22 juin au conseil des droits de l’homme à Genève sur la situation sécuritaire dans les Provinces du Kasai , Les Nations Unies ont annoncé finalement la mise en place d’une équipe de trois experts pour enquêter en collaboration avec enquêteurs Congolais sur les violences criminelles perpétrés au Kasaï par les terroristes Kamuina ,des soldats et policiers.

Un Sénégalais, une Mauritanienne et un Canadien devront déterminer les faits et circonstances sur les violations des droits de l’homme et du droit humanitaire international dans le Kasaï, tel que précise un communiqué du Haut Commissariat des Nations-Unies aux Droits de l’Homme publié à Genève.

F. Kamanda

Lire la suite...
Categories ACTUALITÉSOCIÉTÉ

Lubumbashi : Jacques Mbuyi n’est pas mort, selon l’hôpital du centenaire

Les services de l’hôpital du centenaire de la ville de Lubumbashi vient de démentir l’information selon laquelle, le juge jacques Mbuyi serait décédé,il poursuit ses soins médicaux quand bien même qu’il se trouve dans état un peu plus critique, précisent t-ils.

Pour rappel, le juge Jacques Mbuyi avait reçu des balles à la veille de l’ouverture du procès en appel de Moïse Katumbi, en sa résidence par des hommes non autrement identifiés

Si son état de santé ne s’améliorerait pas, Il y a possibilité qu’il soit évacué vers l’étranger selon ses médecins traitant.

Grâce Botulu

Lire la suite...